Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une vingtaine de jeunes Algériens arrêtés à la frontière avant d’être relâchés par le Maroc La sagesse marocaine a désamorcé la bombe




Une vingtaine de jeunes Algériens arrêtés à la frontière avant d’être relâchés par le Maroc La sagesse marocaine  a désamorcé la bombe
Plutôt que d’incident, il vaudrait mieux parler d’un fait divers somme toute banal tellement les infiltrations par inadvertance se font dans les deux sens entre l’Algérie et le Maroc. Les frontières étant ce qu’elles sont, il ne peut en être autrement. Jeudi dernier, dix-neuf scouts algériens ont été interpellés durant quelques heures avant d’être relâchés  par les autorités marocaines près de la frontière entre l’Algérie et le Maroc, fermée depuis 1994, rapporte l’AFP qui cite plusieurs sources algériennes. Selon les mêmes sources, les scouts algériens qui étaient en visite à la région de Marsat Ben M’hidi, près de la station balnéaire marocaine de Saïdia, sont entrés illégalement dans le territoire marocain. Ce que les concernés et les médias algériens ont effectivement reconnu. Ils étaient au moment de leur arrestation en train de prendre des photos souvenirs. Il y a lieu de relever la vigilance des gardes frontières marocains mais aussi la maturité dont ils ont fait preuve. Un excès de zèle avec une gâchette trop facile aurait pu torpiller les efforts consentis pour rapprocher les points de vue entre Alger et Rabat pour que soit mise fin à cette aberration de la fermeture des frontières qui dure depuis 18 ans. Cela aurait affecté également les efforts des autorités des pays du Maghreb qui cherchent en multipliant rencontres et réunions à dissiper les malentendus et résoudre les problèmes en suspens, bloquant toute union et tout développement dans la région. On a assisté à plusieurs incidents de ce genre, mais le Maroc a toujours fait preuve de sagesse dans pareils cas contrairement à nos voisins. A maintes reprises, des bergers marocains se sont fait voler leurs troupeaux sous prétexte que les bêtes ont franchi les frontières. Le 16 mars dernier, six Marocains ont été poursuivis en justice pour le même motif que les dix-neuf scouts algériens. Ils ont écopé de trois mois de prison infligés par la justice algérienne. Les personnes en question récoltaient des truffes dans la région de Taourirt lorsqu’elles furent appréhendées. Des cas parmi d’autres qui en disent long sur deux comportements aux antipodes. Une partie marocaine conciliante qui fait preuve de maturité et de sagesse au moment des infiltrations de personnes venant d’Algérie et de l’autre côté, une mentalité rigide qui n’a pas encore pris conscience de l’importance de la réconciliation et des enjeux du développement dans la région. Le comportement des autorités marocaines dans l’incident de Marsat Ben M’hidi montre que le Maroc se refuse à envenimer davantage les relations déjà tendues pour aller de l’avant et entamer ensemble la construction du Grand Maghreb. 
 

Une vingtaine de jeunes Algériens arrêtés à la frontière avant d’être relâchés par le Maroc La sagesse marocaine  a désamorcé la bombe

KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 16 Juillet 2012

Lu 969 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs