Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une ville de 100.000 habitants au Canada évacuée en raison d’un gigantesque feu de forêt

Longtemps contenu au sud de Fort McMurray, l'incendie poussé par des vents forts a gagné rapidement mardi les quartiers de la périphérie




Une ville de 100.000 habitants au Canada évacuée en raison d’un gigantesque feu de forêt
Les quelque 100.000 habitants de Fort McMurray, ville à 400 km au nord d'Edmonton, capitale de la province de l'Alberta (ouest), ont reçu l'ordre d'évacuer mardi soir en raison des incendies ravageant quelques quartiers avec des dégagements d'épaisses fumées.
Les feux de forêts et de broussailles sur le côté nord progressent rapidement, "toute la ville de Fort McMurray est sous un ordre d'évacuation obligatoire" à l'exception d'un secteur plus au sud autour de l'aéroport, a annoncé à 21h15 locales (03H15 GMT mercredi), le service d'alerte d'urgence de l'Alberta.
"C'est une situation effrayante et stressante pour les personnes qui ont dû quitter leur maison dans ces conditions", a déclaré mardi soir la Première ministre de l'Alberta Rachel Notley, lors d'une conférence de presse télévisée.
L'objectif est d'"assurer la sécurité des personnes, de les faire sortir de la ville et de veiller à ce qu'elles soient sauves et en sécurité".
"Aucun blessé et aucune victime n'étaient à déplorer", a ajouté Mme Notley en ajoutant que l'hôpital avait également dû être entièrement évacué.
D'abord limitée à une dizaine de quartiers en fin d'après-midi mardi, la situation s'est aggravée avec des foyers d'incendies dans plusieurs endroits forçant les services de sécurité de procéder à l'évacuation de la ville dans son entier.
Contenu jusqu'à lundi au sud de la ville, l'incendie a été poussé par des vents de nord-est de 50 km/h et a gagné rapidement mardi les premiers quartiers en raison de la sécheresse qui affecte la province où les records de température étaient battus avec près de 30 degrés au thermomètre.
"Au total, neuf avions Bombardier d'eau, une douzaine d'hélicoptères et une centaine de pompiers" combattent les flammes et d'autres sont appelés en renfort, a expliqué Bruce Mayer, vice-ministre de l'Agriculture en charge des forêts.
Mme Notley a indiqué que 160 policiers avaient été mobilisés pour organiser l'évacuation de la ville peuplée au total d'environ 100.000 habitants.
De longues files de voitures remontaient vers le nord notamment sur l'autoroute pour rejoindre des camps de travailleurs mis à disposition par les compagnies pétrolières parfois jusqu'à 40 km de distance de Fort McMurray.
Les images des télévisions montraient des véhicules roulant les uns derrière les autres alors que les bas-côtés de la chaussée étaient ravagés par les flammes.
Toutes les compagnies pétrolières, cœur de l'économie de la région, ont organisé l'hébergement d'urgence dans leurs immenses villages de bungalows pour travailleurs venant de tout le Canada mais aussi de l'étranger. Ces camps sont partiellement désertés depuis l'effondrement des cours du pétrole il y a deux ans et les milliers de licenciements qui s'en sont suivis.
Plusieurs habitations avaient déjà brûlé mardi soir comme la totalité d'un grand parc réservé aux camping-cars, laissant les carcasses calcinées, et un hôtel.
L'autoroute a été coupée à hauteur du sud de la ville et l'aéroport a dû annuler de nombreux vols en raison des difficultés des passagers pour gagner l'aérogare. Les passagers à l'arrivée ont dû être acheminés dans un hôtel proche. Un pont aérien est envisagé en collaboration avec le gouvernement fédéral.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a proposé à Rachel Notley l'aide du gouvernement fédéral et a adressé ses encouragements "aux personnes touchées par l'incendie" en leur recommandant la prudence et en leur demandant de respecter les ordres d'évacuation.

Jeudi 5 Mai 2016

Lu 1080 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs