Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une vaste panne entrave les échanges à Wall Street

Les avions d’United Airlines cloués au sol pendant plus d’une heure et demie




La principale plateforme boursière à Wall Street, le New York Stock Exchange (NYSE), a suspendu mercredi ses échanges pour des raisons techniques pendant près de quatre heures mais les marchés financiers américains ont pu continuer à fonctionner quasi-normalement.
Les échanges ont cessé à 15H32 GMT sur le NYSE, qui a rapidement fait état d'un "problème technique" et a insisté sur son caractère "interne" en écartant l'idée d'une cyberattaque, pour reprendre à 19H10 GMT, moins d'une heure avant la clôture prévue de Wall Street.
En dépit de ce dysfonctionnement, la plus longue panne du genre qu'ait connue le NYSE, la Bourse de New York a continué à fonctionner, car les investisseurs utilisent plusieurs plateformes pour échanger des actions. Le Nasdaq, par exemple, n'a connu aucun problème.
Selon le président du NYSE, Tom Farley, le problème pourrait être lié à une mise à jour du système mais cela reste à confirmer.
Les autorités américaines ont appuyé l'idée d'un problème accidentel, "rien n'indiquant, en l'état actuel des choses, que des acteurs malveillants soient impliqués dans ces questions techniques", selon la présidence américaine. Elle confirmait des déclarations semblables du département du ministère de la Sécurité intérieure (DHS).
Dans le même sens, le département du Trésor, tout en faisant part de son attention à cette panne et sa résolution, a renvoyé la balle au gendarme boursier, la Securities and Exchange Commission (SEC), qui a elle-même dit "surveiller attentivement" la situation de concert avec le NYSE.
Les dysfonctionnements du NYSE ont été d'autant plus remarqués qu'ils ont eu lieu le même jour qu'une panne touchant la première compagnie aérienne américaine, United Airlines, dont les avions ont été cloués au sol pendant plus d'une heure. Mais les deux évènements semblent avoir été une coïncidence.
Sur le plan financier, la panne du NYSE n'a pas eu l'air d'avoir beaucoup d'effet sur l'orientation de la Bourse de New York, dont les indices les plus regardés, le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500, ont continué à évoluer toute la journée.
Pour ce qui est du ciel, l'ensemble des vols d'United Airlines, la première compagnie aérienne américaine, ont repris mercredi aux Etats-Unis après avoir été cloués au sol pendant plus d'une heure en raison d'une panne générale, selon l'agence fédérale de l'aviation (FAA).
L'interdiction de vol avait été décrétée selon une notice publiée sur le site de la FAA indiquant dans un style télégraphique que cette mise à l'arrêt concernait "tous les vols" de la compagnie et "tous les aéroports" et invoquant "des problèmes d'automatisation".
L'interdiction de vol a été levée une heure et 21 minutes plus tard, a indiqué une autre notice de la FAA sans fournir d'explications plus précises.
C'est la deuxième fois en six semaines qu'United est victime d'une panne similaire. L’incident aurait affecté au total 3.500 vols dans le monde, opérés par United et par d'autres compagnies.

Vendredi 10 Juillet 2015

Lu 440 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs