Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une trentaine de morts dans un naufrage dans le nord-est de la RDC

105 rescapés et 30 corps repêchés




Une trentaine de morts dans un naufrage dans le nord-est de la RDC
Au moins 30 personnes sont mortes dans le naufrage d'un bateau surchargé sur le fleuve Congo, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, provoquant la colère de jeunes qui ont incendié des bâtiments publics, a-t-on appris vendredi de source officielle.
L'accident s'est déroulé lundi au niveau du village Yakusu II, à environ 35 kilomètres au nord de Kisangani, la capitale de la province Orientale.
"On compte 105 rescapés et on a repêché 30 corps. Les recherches continuent", a déclaré à l'AFP Monulphe Bosso, porte-parole du gouverneur provincial Jean Bamanisa.
"Au départ, à Kisangani, le bateau avait embarqué 39 personnes, selon le manifeste présenté aux autorités compétentes. C'était peut-être pour tromper la vigilance des services fluviaux (...) car sur la route ils ont pris d'autres passagers", a souligné M. Bosso. "Ils ont embarqué beaucoup plus de gens, (...) le bateau était plein de marchandises et bondé de gens au-dessus. Ils ont heurté une roche" et le bateau a coulé.
Une importante délégation officielle devait se rendre vendredi à Isangi, localité à 125 kilomètres au nord-ouest de Kisangani où devait arriver normalement le bateau, et où, jeudi, des jeunes en colère ont détruit des bâtiments publics.
"Ils ont incendié les bureaux du commissariat fluvial et de la force navale. C'étaient des jeunes gens en colère parce qu'ils ont perdu des membres de leur famille, et ils disent que ces gens (les autorités) ne sont pas rigoureux dans ce qu'ils font" pour assurer la sécurité, a expliqué M. Bosso.
Les naufrages sont fréquents en RDC, tant sur les lacs que sur les fleuves ou les rivières, et les accidents se soldent souvent par des bilans très lourds, en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord, et du fait que beaucoup ne savent pas nager.
En décembre, 129 personnes au moins ont péri dans le naufrage d'un bateau surchargé sur le lac Tanganyika, dans le sud-est du pays. Fin mars, le chavirage d'une embarcation sur le lac Albert, entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo, avait fait 210 morts et disparus.

AFP
Samedi 27 Décembre 2014

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs