Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une trentaine de blessés à la prison de Salé : Cinq nouveaux gardiens séquestrés par les détenus




Une trentaine de blessés à la prison de Salé : Cinq nouveaux gardiens  séquestrés par les détenus
Des détenus de la prison Zaki de Salé ont de nouveau séquestré, hier matin, cinq employés et s’en sont pris avec violence aux gardiens, faisant plusieurs blessés dont certains ont dû être hospitalisés.
Selon l’agence MAP qui a rapporté l’information, ces détenus ont utilisé des barres de fer et des pierres qu'ils ont extraites d'un mur pour s'attaquer aux gardiens et commettre leur forfait.
Lundi après-midi, des détenus avaient séquestré et violenté cinq autres gardiens de la même prison, avant que des forces de l'ordre n'interviennent pour les libérer et rétablir l'ordre.
Cette intervention s’est soldée par une trentaine de blessés parmi les forces de l’ordre et les détenus. Certains de ces derniers portaient des nationalités autres que marocaines et leurs témoignages ont fait le tour de la Toile, hier.
Le bilan du mouvement initié par les prisonniers salafistes incarcérés suite à des affaires liées au terrorisme s’est également soldé par d’importants dégâts matériels. Différents pavillons de la prison ont été détruits.
Au moment où nous mettions sous presse, nous avons appris que des dizaines de familles de détenus continuaient à manifester devant le pénitencier. Des habitants et des commerçants des quartiers voisins se sont joints à leur mouvement, arguant que l’utilisation «excessive» de bombes lacrymogènes leur aurait causé de nombreux malaises.
Aucune déclaration officielle n’a corroboré ou infirmé ces faits largement médiatisés à travers des sites internet. Seul un témoignage publié par l’agence MAP précise que les détenus «ont brutalisé violemment lundi et empêché d'accomplir leur travail cinq gardiens de cet établissement pénitentiaire». Et d’ajouter : «Les forces de l'ordre sont intervenues pour rétablir l'ordre… Huit membres des forces de l'ordre et des gardiens de la prison ont été légèrement blessés au cours de cette intervention».
D’autres sources indiquent que la situation est autrement plus grave qu’un simple accrochage entre des prisonniers et quelques gardiens. «Des dizaines de salafistes auraient menacé de se suicider en se jetant du haut des murailles qui ceinturent le pénitencier. Ils auraient pris en otages six gardiens dont ils se seraient servis comme boucliers humains pour escalader l’un des murs de la prison», raconte une autre source qui affirme avoir vu «une fumée se dégager de la prison» lundi matin, avant de préciser que des dizaines d’équipes d’intervention spéciales ont été déployées pour faire revenir l’ordre au sein de cette prison hautement sécurisée.
Leur intervention a duré plusieurs heures jusqu’aux premières heures du mardi 17 mai courant. Munis de bombes lacrymogènes, de lances de jets d’eau, de matraques, de chiens, les agents d’intervention ont également utilisé, selon notre source, des balles en caoutchouc dans certains pavillons regroupant des salafistes armés de coutelas.  
Une enquête a été diligentée pour déterminer les causes de ce mouvement et prendre les mesures qui s’imposent contre ses instigateurs. Une délégation de la direction générale des établissements pénitentiaires se serait rendue dans la prison pour les besoins de l’enquête.

Rida ADDAM
Mercredi 18 Mai 2011

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs