Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une série d’attentats fait une trentaine de morts dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak






Les forces kurdes reprennent sept villages dans le nord



Vingt-quatre personnes ont trouvé la mort et 29 autres blessées samedi dans des attentats à la bombe et des affrontements avec des éléments du groupe autoproclamé dit "Etat islamique" (EI/Daech) dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak, selon une source provinciale en charge de la sécurité. 
Dans une attaque, un kamikaze a fait détoner son véhicule bourré d'explosifs à l'approche de forces de sécurité irakiennes et de miliciens alliés appelés "Hachd Chaabi", à l'est de la ville de Falloujah (50 km à l'ouest de Baghdad) tenue par l'EI, tuant six soldats et en blessant neuf autres, a fait savoir la même source. 
Par ailleurs, les soldats des forces gouvernementales ont eu des affrontements intensifs avec des membres de l'EI dans le secteur de Houseiba al-Charqiyah, à l'est de la ville de Ramadi, tuant cinq éléments de l'EI et détruisant l'un des véhicules des membres de Daech, ajoute-t-on. 
Selon la même source, quatre policiers ont été tués et neuf autres blessés au cours d'affrontements avec des éléments de l'EI à Falaht, juste à l'ouest de Falloujah. 
En outre, un policier a été tué et cinq autres blessés dans une attaque au mortier de l'EI contre un commissariat à Habbaniyah (80 km à l'ouest de Bagdad), a ajouté la même source. 
Par ailleurs, trois officiers des garde-frontières et cinq gardes ont été tués et six autres blessés par les explosions de deux bombes de bord de route au passage d'un convoi de véhicules de l'armée au point de passage Trebil à la frontière avec la Jordanie, situé dans une zone éloignée de la région désertique de la province d'Anbar, toujours selon la même source, ajoutant que les explosions ont détruit deux véhicules militaires.
Jeudi, deux généraux irakiens avaient été tués dans un attentat suicide revendiqué par l'EI dans la banlieue d'Al-Jaraishi, au nord de Ramadi. L'un des généraux était le numéro deux du commandement militaire d'Al-Anbar.
Les combattants kurdes d'Irak ont repris sept villages dans le nord du pays, a annoncé vendredi le commandement de la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) menée par les Etats-Unis.
Depuis le 26 août, les Peshmergas appuyés par les frappes aériennes de la coalition "ont repris le contrôle de plus de 200 kilomètres carrés" de terrain près de la ville de Tuz, au sud de Kirkouk, selon le communiqué du CJTF (Combined joint task force).
Les avions ou drones de la coalition ont mené au total 25 frappes pour appuyer cette offensive, qui a permis de "libérer sept villages" et de "réduire et renforcer la ligne avancée des forces kurdes", selon le communiqué. 
Sur les autres principaux points d'affrontements avec le groupe Etat islamique, la situation est plus statique, selon les informations fournies vendredi par un porte-parole du commandement américain au Moyen-Orient (Centcom).
A Ramadi, le chef-lieu de la province sunnite d'Al-Anbar (ouest) tombé en mai entre les mains des jihadistes, les forces irakiennes continuent leur opération d'isolement de la ville, tentant de couper ses accès.
"Cela reste un combat difficile", a déclaré le colonel Patrick Ryder, le porte-parole du Centcom. 
A Baïji, sur l'axe stratégique Bagdad-Mossoul où des combats acharnés durent depuis des mois, les forces irakiennes "continuent de tenir leurs position" dans l'immense raffinerie de la ville, a-t-il indiqué. 
Dans la ville même, l'EI "a repris un peu de terrain" mais "a payé un prix très lourd pour cela", a-t-il dit.
D'une manière générale, les Irakiens "font face à des défis difficiles à certains endroits", mais en même temps, le groupe Etat islamique est sous pression pour allouer ses ressources et "continue de perdre des combattants et des chefs à un rythme élevé", a-t-il dit.

Lundi 31 Août 2015

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs