Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une réunion se termine en queue de poisson à Agadir : Ces lobbies que la restructuration du secteur de la pêche dérange




Une réunion se termine en queue de poisson à Agadir : Ces lobbies que la restructuration du secteur de la pêche dérange
Qui est contre la restructuration de la halle au poisson du secteur de la pêche traditionnelle au port d’Agadir ? Qui a intérêt à exclure le président du Conseil communal du débat de la réunion qui devait avoir lieu mardi dernier pour traiter des  problèmes des pêcheurs? Qui veut écarter le représentant des habitants et des employés du secteur? Quelles sont les raisons qui peuvent pousser le délégué de l’Office national de la pêche à saboter une réunion qui devait amorcer un débat pour résoudre les problèmes du secteur et mettre fin à la contrebande et à la fraude fiscale? Autant de questions qui se posent après ce qui s’est passé à Agadir lorsque ledit délégué a volontairement cherché à écarter Tarek Kabbaj, président du Conseil communal en avançant la date de la réunion prévue initialement le mardi au lundi 02 janvier. Ce qui prouve une préméditation et une mauvaise foie flagrantes du délégué du secteur à Agadir, c’est que toutes les parties concernées avaient auparavant décidé que ladite réunion aurait lieu le mardi dernier. Pire, lorsque Tarek Kabbaj a rejoint la réunion en compagnie du président de la Chambre des pêches maritimes, notre fameux délégué et sans scrupule aucun s’est permis, à la stupéfaction générale, de lever la séance et d’annuler ladite réunion sans raison valable sinon celle de priver un représentant des habitants et des pêcheurs d’assister à une réunion qui devait, en principe, discuter de la restructuration de la halle au poisson du secteur de la pêche traditionnelle qui fait vivre bon nombre de familles et du coup rehausser le niveau et la qualité de son rendement et se pencher sur son avenir et celui des pêcheurs à Agadir. Mais notre délégué qui préfère nager en eau trouble en a décidé autrement.  Il est certain que la situation anarchique qui sévit dans le secteur de la pêche à Agadir profite à certains lobbies et prévaricateurs au moment où les intérêts des pêcheurs sont soumis au pouvoir de cette anarchie. La transparence et la clarté ne plaisent pas apparemment aux commanditaires de notre homme. Des parties au bras long qui pratiquent la contrebande et la fraude fiscale dans ce domaine sont sans doute derrière cette annulation. Au fait, l’homme en question n’est que l’iceberg qui cache l’océan de la prévarication dans le secteur. Tarek Kabbaj, président du Conseil communal et les forces vives et du secteur et de la ville, sont décidés à poursuivre le combat contre ces pratiques afin d’assainir le secteur.

KAMAL MOUNTASSIR
Vendredi 6 Janvier 2012

Lu 813 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs