Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une résidence de création musicale envoûte le public marrakchi




Une résidence musicale organisée avec l’Ensemble Anton Pann en provenance de la Roumanie et l’équipe artistique de Mahmoud Chouki a envoûté, mardi soir, le public de la cité ocre qui est venu nombreux déguster en ces nuits de Ramadan des chants puisés du patrimoine immatériel universel.
Initiée par l’Institut français avec le soutien de Laurent Cohen, cette rencontre culturelle s’inscrit dans le cadre des soirées musicales entre l’Orient et l’Occident organisées jusqu’au 18 courant en ces nuits de Ramadan au niveau de la Maison Denise Masson, Maison du dialogue de Marrakech et à "The Source".  Ainsi, huit musiciens viennent partager leur passion musicale via une rencontre sans frontières, en transportant l’assistance à travers des chants inédits vers les pays des Balkans avant d’atterrir au Maghreb. Cette résidence d’artistes, fidèle aux valeurs  de dialogue, de  tolérance et de respect que promeuvent les Nuits du Ramadan, traduit le thème 2017 aux couleurs de l’exil, de la migration et du métissage culturel.
Ce voyage musical relate ainsi avec soin l’histoire de la "belle du Danube", Kyra Kyralina, enlevée par un riche négociant tombé amoureux d’elle. Il transporte des embouchures du Danube, via la Turquie, l’Egypte, la Grèce, l’Espagne, avant de s’achever au Maroc. Dans une déclaration à la MAP, le président de l’Institut français de Marrakech, Christophe Pomez, a fait savoir que ce carrefour culturel se distingue des autres concerts, à travers des sorties de résidence qui renforcent l'esprit des Nuits du Ramadan et consolident l’échange entre les musiciens des deux régions.
"Cette manifestation culturelle permet de retrouver la musique qui a lié l’Europe au Maghreb en passant par les Balkans. C’est un carrefour inédit qui renforce l’échange et le partage entre les musiciens des deux régions", a-t-il noté. Et de préciser que la musique, un langage universel, porte des messages nobles et transmet des valeurs de paix, de tolérance et de partage.   De son côté, le compositeur, musicien et co-directeur artistique, Mahmoud Chouki, s’est dit honoré par cette collaboration entre artistes marocains et roumains. Il a de même précisé qu’à travers cette sortie musicale, des ponts ont été jetés entre les deux cultures, en faisant naître des amitiés entre des musiciens qui n’avaient jamais joué ensemble. "On s’est retrouvé ainsi dans un superbe lieu pour discuter,  se connaître,  proposer nos musiques et parler de nos cultures", a-t-il souligné, tout en précisant que la musique constitue un moyen idéal pour  un voyage sans frontières.  Et de conclure que cette sortie musicale de résidence porte un message du vivre-ensemble, de fraternité, de paix et de  respect  des différences.

Vendredi 16 Juin 2017

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs