Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une rentrée scolaire qui se veut différente : 7 millions d’élèves retrouvent les bancs des classes




Une rentrée scolaire qui se veut différente :  7 millions d’élèves retrouvent les bancs des classes
Décidément, la rentrée scolaire de cette année ne sera pas comme les précédentes. D’abord, parce qu’elle vient après le discours du Souverain du 20 août qui a donné des orientations pour une véritable réforme de notre enseignement. Environ 7 millions d’élèves retrouveront les bancs des classes avec presque les mêmes difficultés et les mêmes dysfonctionnements que les responsables ont enfin fini par reconnaître. Une rentrée pas comme les autres dans la mesure où notre système éducatif est à revoir.
Longtemps considérée comme un champ d’expérimentation, l’école marocaine nécessite un plan de sauvetage et une réforme réfléchie, posée et sérieuse après le plan d’urgence qui fut dans sa globalité un fiasco de l’avis même des responsables. Loin des surenchères politiques et des intérêts politiciens ou personnels. Sans précipitation ni enthousiasme excessif, la réforme de l’école marocaine doit se faire dans la concertation et le débat et par l’organisation d’assises de l’enseignement auxquelles participeraient les vrais concernés, à savoir les enseignants, les syndicats, les associations des parents d’élèves et les spécialistes en la matière.
La réforme du système éducatif est un travail de longue haleine surtout que le cumul d’expérimentations avortées a laissé de graves séquelles dans tout le système. En attendant ces assises, il ne faut pas croiser les bras. Il est temps de retrousser les manches pour affronter l’année scolaire dont le coup d’envoi vient d’être donné par le Souverain.  
La rentrée risque fort d’être houleuse au vu de la réalité des choses sur le terrain et au vu des événements et des décisions qui ont précédé cette reprise. Déjà à la fin de l’année scolaire 2011/2012, le ministre avait donné le ton avec l’annulation de quelques notes pédagogiques qui ont fait la satisfaction des enseignants. Et puis ce fut dernièrement la fameuse circulaire qui interdit aux enseignants du public d’exercer dans le privé. Décision qui n’a pas été du goût des acteurs du secteur privé qui se sont sentis visés par le ministre de l’Education nationale qui, selon certaines sources proches de la Primature, s’est vu prier de reporter sa décision à plus tard puisque les intérêts personnels de certains membres du gouvernement seront touchés par cette décision. Une polémique qui ne sert nullement notre enseignement.
Cependant, il faut s’attendre au pire, car la réalité infrastructurelle,  la scolarisation de la jeune fille, le sureffectif des classes, la situation des enseignants dans les zones rurales et montagneuses, les programmes, la formation continue, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans les cursus…..ne sont pas des dysfonctionnements qu’on va solutionner avec des surenchères politiciennes ou des décisions à la hâte. Ce qui est sûr, c’est que le gouvernement et à sa tête le chef du gouvernement ne semble pas s’inquiéter outre mesure de cette situation. La preuve, c’est qu’aucun projet ni programme n’a été présenté par le gouvernement pour remédier à ces difficultés. On est même tombé dans des contradictions: un chef de gouvernement qui réclame le report d’une décision ministérielle du département de tuetelle. On est devant un gouvernement qui manque de cohésion et n’arrive pas à coordonner ses actions et ses décisions. C’est grave, car c’est l’avenir de plusieurs générations qui est en jeu dans ce département.

KAMAL MOUNTASSIR
Jeudi 13 Septembre 2012

Lu 622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs