Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une quarantaine de morts en 24 heures dans de violents combats dans le sud du Yémen

Au moins 3.000 cas de dengue signalés dans le pays ravagé par le conflit




Une quarantaine de morts en 24 heures dans de violents combats dans le sud du Yémen
Au moins 39 personnes ont été tuées et des dizaines de blessées en 24 heures lors de combats à Aden et Dhaleh, dans le sud du Yémen, ont indiqué mardi un responsable local et une source médicale.
A Aden, deuxième ville du pays, sept civils ont été tués et 94 blessés dans des tirs de roquettes des rebelles chiites Houthis contre plusieurs quartiers contrôlés par les partisans du président Abd Rabbo Mansour Hadi, a affirmé à l'AFP le chef des services de santé de la ville, Al-Khader Lassouar.
Plusieurs habitations ont été détruites, a indiqué pour sa part le vice-gouverneur d'Aden, Nayef al-Bakri, fidèle au président Hadi qui a trouvé refuge en Arabie saoudite.
A Dhaleh, plus au nord, de violents affrontements ont opposé les Houthis à leurs adversaires, faisant 24 morts parmi les rebelles chiites et huit tués, dont un commandant local, dans les rangs des combattants anti-Houthis, selon un responsable local.
Les deux parties ont utilisé des armes de différents calibres dans ces combats déclenchés par une tentative des Houthis d'avancer dans les secteurs nord et est de la ville, selon la même source.
Les blessés des deux côtés se comptent par dizaines, a ajouté ce responsable. Les affrontements n'ont pas cessé ces derniers mois à Aden, que les Houthis tentent de contrôler totalement mais où ils se heurtent à la résistance des combattants pro-Hadi, réunissant des autonomistes sudistes, des militaires et de simples volontaires.
Par ailleurs, plus de 3.000 cas de dengue ont été signalés au Yémen depuis mars, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), estimant que le nombre réel de cas pourrait être largement supérieur.
Les frappes aériennes menées depuis mars par la coalition conduite par l'Arabie saoudite ont endommagé des infrastructures de santé, et le manque d'eau et d'hygiène ont aggravé la situation, a indiqué un porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier.
Cette maladie virale véhiculée par les moustiques est endémique au Yémen, le pays le plus pauvre de la région, entre avril et août, mais les chiffres sont bien plus élevés cette année en raison des conséquences du conflit, selon l'OMS. "Des centaines de cas sont attendus dans les prochaines semaines à Aden", a prévenu le porte-parole à propos du principal port du pays, théâtre de violents combats entre les rebelles et les partisans du gouvernement en exil.
Les principaux symptômes de la dengue sont une forte fièvre, des douleurs articulaires sévères, des vomissements et une défaillance du système circulatoire. Elle peut évoluer vers une forme hémorragique avec un taux de décès de plus de 20%. 

Jeudi 25 Juin 2015

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs