Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une pléiade de musiciens célèbrent le luth à Dar Al Maghrib

Au deuxième jour du Festival du monde arabe de Montréal




Une pléiade de musiciens célèbrent le luth à Dar Al Maghrib
Ouverte vendredi 25 octobre dernier, la 14ème édition du Festival du monde arabe de Montréal (FMA) s’est poursuivie, samedi après-midi, dans une belle ambiance à Dar Al Maghrib à Montréal.
Réunis autour du «Oud», de nombreux artistes ont offert au public montréalais un bel après-midi au son de cet instrument ancestral à cordes percées, très présent dans la musique orientale.
Les festivaliers ont ainsi eu droit à une magnifique balade en musique d’une grande richesse célébrant, comme il se doit, ce majestueux instrument. Ils ont aussi pu apprécier des sonorités uniques que seul l’emblématique instrument peut émettre.
Mais cet après-midi-là, il n’y avait pas que de la musique puisque les spectateurs ont également eu droit à une séquence explications sur l’histoire et le fonctionnement de l’«Oud». L’occasion pour le public d’en savoir plus sur les techniques ancestrales et contemporaines de cet instrument y compris son mode de fabrication. Et d’apprécier des échantillons de Oud fabriqués par des luthiers canadiens de renommée mondiale, à l’instar de Benoit Raby, Claude Guibord et Thierry André.
 Tunisien établi au Québec, Mohamed Masmoudi est surnommé également “le maître des cordes” puisqu’il excelle aussi bien avec une guitare, une basse, un luth arabe ou une contrebasse.
Il est à préciser que cette séquence musicale s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités organisées autour du «Oud».
En effet, outre cette rencontre, le FMA propose des ateliers d’initiation animés par de joueurs du Oud de renommée de la métropole québécoise ainsi qu’un «spectacle oudistique» prévu le 2 novembre prochain à la Place des Arts à Montréal.
«Le Festival du monde arabe de Montréal est un événement thématique dédié à  la rencontre et au dialogue des cultures arabe et occidentale. A travers ses quatre volets, Arts de la scène, salon de la culture, cinéma et Festival Orientalys, le FMA présente des œuvres actuelles qui interpellent autant les patrimoines que les vécus des hommes, des créations originales en danse, musique, théâtre, arts multidisciplinaires, arts visuels et médiatiques», peut-on lire sur le site Internet du Festival.
Conçue et produite par Alchimies, Créations et Cultures, cette manifestation culturelle et artistique accueille «tous les artistes, provenant de tous les horizons culturels, diffuseurs et producteurs, ici et dans le monde, pour créer un haut lieu de métissage et d’échange et donner aux festivaliers un large éventail de choix d’activités de qualité».
Organisée sur le thème «Tribales», la 14ème édition du Festival du monde arabe de Montréal se tient jusqu’au 9 novembre, au bonheur des Montréalais qui peuvent poursuivre leur voyage à la découverte d’autres cultures, notamment celles issues des pays arabes.

Alain Bouithy
Mercredi 30 Octobre 2013

Lu 619 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs