Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une palette de stars au Festival de Fès des Musiques sacrées du monde




Une palette de stars au Festival de Fès des Musiques sacrées du monde
Une palette de stars de la musique mystique, parmi les plus en vue sur la scène artistique arabe et internationale, se donneront rendez-vous à la 15ème édition du Festival de Fès des Musiques sacrées du monde qui se tiendra du 29 mai au 6 juin prochains sous le signe "L'arbre de la vie", ont annoncé les organisateurs.
Cette manifestation artistique et culturelle, qui a sans conteste acquis ses lettres de noblesse, demeure fidèle à sa devise de rapprochement entre les peuples et les religions en faisant la part belle à la musique sacrée, au dialogue et à l’échange culturel et cultuel, ont indiqué les organisateurs du Festival, lors d’une conférence de presse tenue mardi soir à Casablanca.
Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition ne déroge pas à la règle, après quinze ans de ’’pure délectation’’ spirituelle, pour confirmer la notoriété de la ville de Fès comme lieu incontournable d’’’exaltation’’ où les amateurs de la musique sacrée, de tous bords et de plus en plus nombreux, se réunissent chaque année ’’sans se soucier des frontières religieuses et idéologiques’’, ont-ils ajouté.
Tout en demeurant fidèle à l’esprit fondateur du Festival, le programme artistique ainsi que les rencontres au menu de cette édition offrent du nouveau, ont-ils précisé, faisant savoir que les festivaliers auront droit à un concert d’ouverture ’’exceptionnel’’ que donnera le grand compositeur et musicien libanais Marcel Khalifa et l’ensemble Al Mayadine avec Oumaima Al Khalil, en hommage au grand poète palestinien récemment disparu, Mahmoud Darwich.
Ce spectacle inaugural, qui annonce désormais la couleur, sera suivi de deux créations de l’incontournable violoniste français de jazz Didier Lockwood avec la chanteuse marocaine Ihsane R’Miki. Une autre rencontre musicale réunira le percussionniste iranien Keyvan Chemirani qui croisera ses tambours avec les chants de la Grèce, du Maroc et d’Espagne.
Sami Yussuf, qui ne sera pas à son premier concert au Maroc, récidive avec des chants spirituels du monde arabe, alors que le Syrien Abed Azrié présentera un oratorio avec l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée.
Une kyrielle d’artistes seront également de la partie, dont Marwa Wright, qui puise dans le gospel et la soul music de la Nouvelle Orléans (USA), les célèbres Derviches Tourneurs de Konya (Turquie) et l’ensemble Yuval Ron avec Najwa Gibran qui présenteront des chants et musiques du monde judéo-arabe et chrétien d’Orient.
Il s’agit notamment de la danseuse Shantala Shivalingapa (Inde), du groupe féminin Deba (Mayotte), de la Franco-algérienne Souad Massi, d’Esperanza Fernandez (Espagne), de Giorgos Xylouris (Grèce), de Zabit Nabizadé Trio (Azerbaidjan), de Divna Ljubojevic (Serbie), de Razbar (Iran) en plus de Gabriel Garrido et l’ensemble Elyma qui viennent de Suisse.
En clôture, la Diva aux chants inspirés des légendes celtiques, la Canadienne Loreena Mc Kennitt, se produira pour la première fois sur scène africaine.
Ces soirées mystiques seront programmées sur la grande scène de Bab Makina et sous le chêne séculaire du Musée Batha.
Espace de rencontre, de dialogue et d’échange par excellence, le 15ème Festival des Musiques sacrées du monde, organisé par la Fondation Esprit de Fès, propose, comme à l’accoutumée, ’’Les Rencontres de Fès’’ qui invitent cette année d’éminents penseurs et hommes de lettres de divers horizons, nationalités et confessions.
Ils se pencheront sur des questions ayant trait à l’origine du monde (Big bang et explications divines), à l’origine de l’homme (Créationnisme et évolutionnisme), au questionnement contemporain sur la vie et sur la mort, au caractère sacré de la vie, et à la sacralisation de la femme.
Des conférences, des projections de films documentaires ainsi que des lectures poétiques seront données lors de cette manifestation. Parmi les intervenants, il y a lieu de citer Michael Barry, Benoît Chantre, Jean Clair, Serge Koutchinsky, Amina Okada ou encore Marie-Christine Barrault.
Quant au traditionnel ’’Festival dans la Ville’’, qui se veut un rendez-vous parallèle et qui en est à sa 8ème version (30 mai-7 juin), il reste fidèle à l’esprit de la Fondation qui ambitionne de faire découvrir au plus grand nombre de personnes, une ville vibrante au gré des concerts riches dans leur diversité de styles musicaux et ambiances soufies.

MAP
Jeudi 23 Avril 2009

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs