Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une nouvelle lune de Neptune découverte par Hubble




Une nouvelle lune de Neptune découverte par Hubble
La NASA a annoncé que le télescope Hubble avait permis de découvrir une nouvelle lune à Neptune. Il s’agirait du plus petit satellite naturel que comprend le système de la planète.
Elles étaient treize, elles seront désormais une de plus autour de la planète Neptune ! Tout ceci grâce au télescope Hubble. C’est lui qui a permis aux scientifiques de la NASA de repérer une nouvelle lune orbitant autour de la huitième et dernière planète du système solaire.
Désigné sous le nom de S/2004 N 1, le satellite ferait environ 19 kilomètres de diamètre et serait la plus petite des quatorze lunes neptuniennes. Pas étonnant donc que les astronomes aient mis si longtemps à repérer sa présence. D’autant plus que cette lune serait bien moins lumineuse que ses congénères. D’après la NASA, elle brillerait environ 100 millions de fois moins que la plus pâle des étoiles pouvant être vue à l’oeil nu. Elle a ainsi même échappé aux yeux de Voyager 2 qui a pourtant survolé Neptune en 1989 et surveillé tout son système.
C’est en découvrant l’existence d’un point blanc sur quelque 150 photographies de Neptune prises par Hubble entre 2004 et 2009 que les astronomes ont été intrigués. Ils se sont alors mis à étudier le mouvement du mystérieux objet et le 1er juillet, Mark Showalter du SETI Institute de Mountain View a finalement confirmé l’existence d’une lune encore inconnue autour de Neptune.
“Les lunes et les arcs orbitent très rapidement, donc nous avons dû concevoir un moyen de suivre leur mouvement afin de mettre en relief les détails du système. C’est le même problème que lorsqu’un photographe sportif suit un athlète qui court - l’athlète reste net mais le fond se trouble”, explique dans un communiqué Mark Showalter.
Sur un coup de tête, le scientifique a regardé au-delà des anneaux et c’est là qu’il a remarqué le fameux point blanc, situé à un peu plus de 100.000 kilomètres de Neptune, entre les orbites des lunes Larissa et Protée. Et ce point s’est bien avéré être une nouvelle lune. D’après Showalter, S/2004 N 1 aurait une orbite circulaire et mettrait environ 23 heures pour faire le tour de la planète.  Néanmoins, il faudra attendre encore un peu avant d’en savoir plus sur elle et avant que cette lune ne soit baptisée, comme l’ont récemment été celles de Pluton. Les 13 autres satellites neptuniens se nomment : Triton (le plus important et le premier découvert en 1846), Néréide (1949), Larissa (1981), Naïade, Thalassa, Despina, Galatée et Protée (1989), Laomédie, Halimède, Sao, Néso, (2002) et Psamathée (2003).

Maxisciences
Mardi 23 Juillet 2013

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs