Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une naissance sur huit dans le monde a lieu dans des régions en proie à un conflit

Plus de 16 millions de bébés sont nés en 2015 dans des zones de conflit




«Toutes les deux secondes, un nouveau-né prend son premier souffle en plein conflit, souvent dans des circonstances terrifiantes et sans accès à des soins de santé », a récemment déploré le directeur général du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), Anthony Lake.
Selon l’agence onusienne, plus de 16 millions de bébés sont nés en 2015 dans des zones de conflit. Ce qui, précise-t-elle, représente une naissance sur huit dans le monde.
« Trop d’enfants commencent aujourd’hui leur vie en situation extrême, un conflit, une catastrophe naturelle, la pauvreté, la maladie ou la malnutrition», a regretté Anthony Lake.
Dénonçant la vulnérabilité de plus en plus d’enfants, l’Unicef a rappelé dans un récent communiqué que plusieurs nouveau-nés et leurs mères affrontent d’énormes risques lors de périples dangereux pour échapper aux combats dans les pays touchés par un conflit.
C’est notamment le cas en Afghanistan, en Irak, en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en Syrie et au Yémen où de nombreuses femmes enceintes risquent d’accoucher sans assistance médicale dans des conditions d’hygiène déplorables telles que «leurs enfants ont une probabilité plus grande de mourir avant l’âge de 5 ans et de vivre dans des conditions de stress extrême qui peuvent entraver leur développement psychologique et cognitif à long terme », a souligné cette institution qui défend les droits des enfants à travers le monde.
Mais il n’y a pas que les conflits qui rendent les enfants de plus en plus vulnérables et pourrissent les premières heures de la vie des bébés.
Tout aussi tragiques, la pauvreté, le changement climatique et l’absence de perspectives forcent tous les jours des millions d’enfants à se lancer dans des périples dangereux, loin de leurs foyers. Ce qui naturellement ne peut que faire aggraver les choses.
Pour comprendre la gravité de la situation, il suffit d’apprécier à leur juste valeur les chiffres attestant des différentes situations.
A ce propos, l’Unicef indique que « plus de 200.000 enfants ont demandé l’asile politique dans les pays de l’Union européenne au cours des neuf premiers mois de 2015. Ils s’ajoutent aux 30 millions d’enfants de la planète obligés de fuir leurs foyers avant 2014 à cause de la guerre, de la violence et des persécutions ».
Ce n’est pas tout. L’agence de l’ONU ajoute que plus de 250 millions d’enfants – soit un sur neuf – vivent dans des pays ou des régions en proie à un conflit. Leur santé, leur éducation et leur bien-être sont gravement compromis. Tandis que plus d’un demi-milliard d’enfants vivent dans des zones où les inondations sont extrêmement fréquentes et près de 160 millions d’entre eux vivent dans des zones de sécheresse élevée ou très élevée.
Autre constat relevé par l’Unicef, « les enfants représentent la moitié des personnes vivant dans une pauvreté extrême bien qu’ils ne représentent qu’un tiers environ de la population mondiale ». Ce qui est de mauvais augure pour l’avenir de ces derniers.
Mais tout n’est pas pour autant perdu. Et pour cause, «si nous remédions aux raisons pour lesquelles tant de familles ressentent le besoin de se déraciner, et de déraciner leurs enfants – en résolvant les conflits, en luttant contre le changement climatique, en élargissant les possibilités de chacun – nous pouvons faire de 2016 une année d'espoir pour des millions de personnes – et non une année de désespoir», a assuré Anthony Lake.

Alain Bouithy
Vendredi 25 Décembre 2015

Lu 807 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs