Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une montée de tension dans la péninsule coréenne de plus en plus inquiétante


La Corée du Nord s’accroche à ses menaces de frappes nucléaires contre les Etats-Unis



Une montée de tension dans la péninsule coréenne de plus en plus inquiétante
La Corée du Nord dit avoir entériné le principe d’une attaque potentiellement nucléaire contre les Etats-Unis, qui ont décidé de déployer un système de défense antimissile sur l’île de Guam, dans le Pacifique, face à ce danger «clair et réel».
Pyongyang considère que l’actuelle démonstration de force de l’armée américaine autour de la péninsule coréenne dans le cadre de manœuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud constitue le prélude d’une éventuelle attaque nucléaire contre la Corée du Nord.
En conséquence, le régime communiste nord-coréen a «ratifié» le principe d’une offensive contre les Etats-Unis, potentiellement à l’aide d’une frappe nucléaire.
Malgré des décennies de recherches en la matière, la Corée du Nord ne sera pas capable avant plusieurs années d’atteindre le continent américain au moyen d’une arme nucléaire, jugent les experts.
La Corée du Nord a déjà menacé les Etats-Unis d’une frappe nucléaire et de tirer des missiles sur leurs bases militaires dans le Pacifique, notamment sur l’île de Guam.
Ces menaces ont été proférées après l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord en raison de son troisième essai nucléaire en février. La Corée du Nord a aussi fermé mercredi l’accès à la zone industrielle de Kaesong exploitée conjointement avec la Corée du Sud à la frontière entre les deux pays, toujours techniquement en guerre depuis le cessez-le-feu conclu à l’issue du conflit de 1950-53. Mardi, elle a annoncé le redémarrage du réacteur nucléaire de Yongbyon, en sommeil depuis 2007, capable de produire du plutonium à usage militaire.
Le Pentagone a annoncé le déploiement d’un système de défense antimissile à Guam dans les prochaines semaines. Ce système THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) comprend un lanceur de missiles mobile, des missiles intercepteurs, un radar et un système de mise à feu intégré.
Malgré sa rhétorique belliqueuse, la Corée du Nord ne montre aucun signe concret de préparatifs à un conflit armé, a déclaré lundi la Maison blanche.
La Chine, principal partenaire de la Corée du Nord sur la scène internationale, a exprimé mercredi ses «vives préoccupations» au sujet de la situation sur la péninsule coréenne.

Libé
Vendredi 5 Avril 2013

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs