Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une merveille musicale mal filmée

Prestation du guitariste Pacco De Lucia au Festival de Fès




Une merveille musicale mal filmée
Voilà une icône de la guitare espagnole et du flamenco, mondialement connue et reconnue. Paco De Lucia, invité par le Festival de Fès des musiques sacrées du monde et qui s’est produit dimanche 9 juin à l’espace Bab Makina.
Et voilà un Festival qui est à sa 19ème édition et qui est censé avoir maîtrisé tous les aspects qui le composent: organisationnel, artistique, technique, scénique et autres.
Et voilà un manque flagrant de professionnalisme  de la manière de filmer le concert de cette icône!
Dimanche soir, l’espace Bab Makina était comble de monde, à peu près 4000 spectateurs, peut-être même plus. Record que le Festival n’a plus enregistré depuis longtemps.
Celles et ceux qui connaissent cet espace savent qu’il est immense, ses gradins sont composés de trois catégories: les privilégiés devant la scène, invités et sponsors; la catégorie A, premiers gradins à une distance d’à peu près 100 mètres de la scène; catégorie B, (le peuple) derrière et qui est loin, loin de la scène.
Ce peuple a eu droit à un gâchis innommable. Ne pouvant voir le détail de la scène sur laquelle évoluaient 8 artistes dont un danseur, vu la distance qui le sépare de la scène, il devait se contenter de les suivre sur deux écrans placés d’un côté et de l’autre de la scène.
Le gâchis, c’est que ce concert était filmé par une seule, je dis bien une seule caméra. Résultat: Un cameramen qui cherchait pendant un temps indéterminé l’artiste qui jouait en faisant des panoramiques sur des endroits vides de la scène, en restant longtemps fixé sur les pieds du danseur pendant que son corps déambulait sur la scène, en se trompant de musicien qui jouait, etc. Travail digne d’un amateur et surtout indigne d’un grand artiste comme Paco De Lucia, indigne d’un Festival qui est censé avoir fait ses preuves, indigne des milliers de spectateurs présents, indigne de l’image audiovisuelle! Indigne de tout!
N’importe quel professionnel de l’image sait que pour un concert pareil, il aurait fallu placer au moins 5 caméras; une centrale pour les plans d’ensemble, deux latérales pour les angles droit et gauche pour les plans rapprochés et deux caméras à la main qui se baladent sur la scène, derrière les musiciens pour les détails des jeux des instruments; des expressions des musiciens et surtout une régie avec un réalisateur professionnel de la scène qui rend compte à travers un montage de l’ambiance, de l’atmosphère et de l’esprit du jeu des artistes sur scène. Ceci est un b.a-ba de la réalisation audiovisuelle d’un concert!
Ce qui a été présenté dimanche soir est une insulte à l’immense artiste sur scène et aux milliers de spectateurs qui ont fait le déplacement pour le voir et l’entendre et qui se sont contentés du son (heureusement qu’il était bon) mais pas de l’image.
J’espère que ce genre d’erreurs ne se répèteront plus à l’avenir.

Par Chraibi Saâd Réalisateur Marocain
Jeudi 13 Juin 2013

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs