Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une manifestation pour la démocratie dégénère en affrontements à Conakry


Quelque 130 blessés dont la moitié parmi les forces de l’ordre guinéennes



Une manifestation pour  la démocratie dégénère  en affrontements à Conakry
Une manifestation d'opposants guinéens exigeant l'organisation d'élections législatives libres et transparentes en mai, a dégénéré mercredi à Conakry, en violents affrontements qui ont fait quelque 130 blessés dont 68 membres des forces de l'ordre.
Ces affrontements ont fait ressurgir la crainte d'une campagne électorale agitée dans un pays à l'histoire marquée par les violences politiques et militaires, où les manifestations de l'opposition sont le plus souvent durement réprimées.
Le dernier bilan de 130 blessés donné à la télévision nationale par le ministre de la Sécurité, Maramany Cissé, a été établi selon lui en collaboration avec les divers établissements hospitaliers de Conakry où ont été admises les victimes.
Almamy Soumah, un responsable de l'opposition, a affirmé que les manifestants blessés l'ont en partie été alors qu'ils voulaient "venger un des leurs, arrêté, séquestré puis battu par des policiers devant le siège du RPG", le Rassemblement du peuple de Guinée (au pouvoir).
L'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, un des principaux opposants, battu par Alpha Condé au deuxième tour de la présidentielle de novembre 2010, a estimé que "la marche pacifique a été interrompue par les loubards du RPG avec la complicité des forces de l'ordre".
De son côté, Albert Damantang Camara a souhaité que "le débat se déplace de la rue vers un cadre plus approprié. Le chef de l'Etat a demandé une rencontre avec les leaders politiques. Nous souhaitons qu'au cours de cette rencontre un certain nombre d'incompréhensions (soient levées) et des solutions trouvées", en vue de "ramener la confiance autour du processus électoral".
Le président Condé a invité les partis, syndicats, et organisations de la société civile à une rencontre lundi sur les législatives.

AFP
Vendredi 1 Mars 2013

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs