Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une justice climatique intégrant l’égalité des sexes




La ville d’Oujda abritera ce dimanche le premier atelier inscrit dans le cadre du projet "Pour une justice climatique intégrant l’égalité des sexes, homme/femme", organisé à l’initiative du Collectif marocain du volontariat (CMV) dans la perspective de la COP22, prévue à Marrakech le mois prochain.
Cet atelier, l’un des quatre rencontres programmées dans ce cadre à travers le Royaume, "s’inscrit dans la dynamique de la société civile qui accompagne la préparation et la participation à la COP22 qui aura lieu à Marrakech", indique un communiqué du collectif parvenu à MAP/Oujda.
Le CMV, porteur de ce projet financé par l’ambassade de Finlande au Maroc, œuvre à la mobilisation de la femme marocaine, des associations et des élus "pour qu’ils soient une force de proposition dans la thématique de l’égalité des sexes et des changements climatiques qui touchent particulièrement la femme".
Le CMV, qui entend ériger l’égalité des sexes en axe capital de la COP22, organise des actions de sensibilisation, de réflexion, de concertation, de valorisation et d’échange de pratiques dans l’optique de mobiliser les différents acteurs de développement local autour des conséquences des changements climatiques sur les femmes marocaines.
Il s’agit, selon les organisateurs, de faire participer la femme marocaine dans les pré-COP22 et d’y apporter sa contribution en influençant les politiques climatiques nationales et internationales via "le lancement d’un mémorandum et des actions de plaidoyer".
Le projet "Pour une justice climatique intégrant l’égalité des sexes, homme/femme" a pour objectif principal la sensibilisation des acteurs de développement local notamment les élus, les décideurs politiques et associatifs ainsi que le grand public aux conséquences des changements climatiques sur les femmes.
Il vise en outre à renforcer le savoir et le savoir-faire de la population locale en matière d’adaptation aux changements climatiques et promouvoir une dynamique de plaidoyer pour une justice climatique réduisant les inégalités des sexes.
Outre la région de l’Oriental, trois autres ateliers sont prévus à Daraa-Tafilalt, Souss-Massa et Safi-Marrakech avec la participation de jeunes en majorité des femmes, d’acteurs du développement local -tous secteurs confondus- et d’académiciens.

 

Samedi 8 Octobre 2016

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs