Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une instance provisoire pour superviser la période de transition à l'ISADAC


Dégradation de la situation au sein de l'Institut



Une instance provisoire pour superviser la période de transition à l'ISADAC
Le ministère de la Culture a décidé, dans le cadre de la restructuration de l'organigramme administratif et pédagogique de l'Institut supérieur de l'Art dramatique et de l'animation culturelle (ISADAC), de mettre en place une instance administrative provisoire chargée de superviser la période de transition dans cet établissement dont les étudiants sont entrés en grève ouverte depuis le 14 janvier dernier en protestation contre la "dégradation" de la situation au sein de l'Institut.
"Face à la dégradation de la situation au sein de l'Institut (...), le ministère a décidé d'activer l'action du Conseil pédagogique et des filières de l'Institut en chargeant une instance administrative provisoire de superviser la bonne gestion et l'accompagnement de la période de transition", indique le ministère dans un communiqué.  Cette mesure est prise dans l'attente d'une décision en commun accord avec le ministère de l'Economie et des finances pour classer l'institut dans la catégorie (A) parmi les établissements de l'enseignement supérieur et de prendre toutes les mesures qui en découlent, ajoute le communiqué.
Afin de réussir cette démarche, le ministère appelle à la rupture de la grève et la reprise des études dès le lundi 4 mars prochain afin de préserver l'image de l'institut et permettre aux étudiants de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions.
Par ailleurs, le ministère a rappelé les initiatives prises depuis la formation du nouveau gouvernement afin de "résoudre les problèmes qui entravent la bonne marche de l'institut", citant, à cet effet, la restructuration du volet pédagogique à travers l'élection des chefs de départements, le parachèvement de la structure du Conseil de l'institut en tant qu'outils principaux pour le rayonnement de l'ISADAC, l'augmentation du budget de l'ISADAC et son engagament à financer les projets destinés à créer les conditions techniques à même d'encourager les études,  entre autres.
Le bureau local du Syndicat national de l'enseignement supérieur avait dénoncé, dans un communiqué, "la situation d'immobilisme qui paralyse l'institut depuis septembre 2011 et qui démontre l'incapacité de l'administration actuelle à résoudre les problèmes accumulés et en suspens qui ne font qu'empirer".

MAP
Vendredi 1 Mars 2013

Lu 127 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs