Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une grève observée, une nouvelle annoncée et des démissions déposées : Le torchon brûle entre les journalistes et la direction générale de la MAP




Une grève observée, une nouvelle annoncée et des démissions déposées : Le torchon brûle entre les journalistes et la direction générale de la MAP
Une première dans les annales de l’Agence de l’Etat. Les journalistes de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) ont observé, lundi à partir de 09h, une grève de vingt-quatre heures. Et pour cause, le torchon brûle entre eux et la nouvelle direction à propos d’un nouveau projet d’horaire. Une circulaire signée par le directeur général Mohamed Khalil Hachimi portant modification de l’horaire sous-tend cette décision de grève prise suite à une assemblée générale, tenue samedi dernier, sous la houlette du Syndicat national de la presse marocaine  (SNPM). Des dizaines d’agenciers se sont ainsi rassemblés devant le siège de la MAP, pour exprimer leur refus d’une décision qui a, selon eux, l’inconvénient d’être «unilatérale et inappropriée».
Le communiqué rendu public suite à l’AG de samedi indique que les journalistes observeront également une grève les 26 et 27 septembre courant, si l’administration ne retire pas sa décision. «Nous nous attendions à ce que le nouveau DG emprunte, comme il n’a cessé de le répéter, la voie du dialogue et de la concertation, mais en vain…Les réformes ne doivent pas prendre cet aspect technique, mais aller au fond des choses », souligne un journaliste de la MAP, ajoutant: «Nous avons été étonnés de voir cette décision unilatérale prise par quelqu’un qui se présentait comme un journaliste professionnel».
Un étonnement d’autant plus justifié que le nouvel homme fort de l’Agence a fait hier amende honorable. Il a, en effet, décidé de surseoir à sa décision tout en prenant le soin de mettre le pied dans le plat en qualifiant la grève de «sauvage et d’irresponsable».
L’encre de son communiqué n’ayant pas encore séché, il a reçu quelques démissions de chefs de services qui ont jugé qu’il avait offensé leur dignité de journalistes.
Pour rappel, le corps journalistique de l’Agence avait dans un passé récent exprimé son opposition à ce projet que l’administration compte mettre en œuvre dès ce début de semaine. Mais pourquoi une telle colère? Et que contient cette fameuse circulaire qui a provoqué tant d’opposition? Celle-ci appelle les agenciers à fonctionner en quatre groupes, l’un commence à minuit, l’autre à six heures, le troisième à 13h et un quatrième à 19h. Deux points essentiels semblent être «irréfléchis» dans ce nouveau projet. Le premier stipule que tout le personnel journalistique prendra le service de nuit, soit  de 00h00 à 6h, et le second oblige les journalistes à être dans leurs bureaux à 6h du matin, «ce qui semble difficile, voire impossible pour certains au regard de leur situation familiale».  L’administration a pour sa part relativisé le rejet des journalistes de sa décision en apportant au projet une touche de permissivité. La circulaire comprend ainsi une dispense du travail de nuit accordée par la direction de l’information sur simple demande.
Le remplacement est autorisé par celle-ci sur une requête présentée 48h à l’avance et l’aménagement du temps de travail pour cause d’éloignement du domicile ou en cas de force majeure avérée est également autorisé. En outre, la constitution des groupes de travail peut obéir en cas d’obligations personnelles durables à des arrangements arbitrés par la direction de l’information. L’administration procédera au bilan du nouvel horaire trois mois après sa mise en œuvre. Mais, commente une agencière de la boîte, «le journaliste reste dans ce cas à la merci du tempérament de la direction de l’information, ce qui est inadmissible».

Rachida Alami
Mardi 20 Septembre 2011

Lu 851 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs