Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une fois encore, Benkirane met les pieds dans le plat

Les magistrats dénoncent la légèreté des propos du Chef du gouvernement




Une fois encore, Benkirane met les pieds dans le plat
Abdelillah Benkirane pris en flagrant délit d’ingérence dans les affaires d’un pouvoir qui doit tout son importance à son indépendance vis-à-vis de l’Exécutif. Le communiqué rendu public  par le Club des magistrats à l’occasion du Conseil national de ce dernier est on ne peut plus clair là-dessus. Ledit communiqué dénonce rigoureusement l’ingérence du chef du gouvernement dans un secteur supposé indépendant. Pour les magistrats, Benkirane nuit au pouvoir judiciaire avec ses attitudes.
A l’origine donc de cette nouvelle bourde de Benkirane, ses propos tenus dans l’Hémicycle devant les représentants de la Nation à propos d’un juge de Tanger accusé de corruption. Déclaration dans laquelle le Chef du gouvernement a indiqué «qu’un individu a été interpellé en flagrant délit de corruption et lorsqu’il a bénéficié de la poursuite en état de liberté, ses collègues l’ont accueilli comme un héros». Cette phrase a déclenché l’ire des magistrats et a été considérée comme une ingérence dans les affaires du pouvoir judiciaire. «Les propos du chef du gouvernement sont irresponsables et constituent une ingérence dans les affaires du secteur. Benkirane n’est pas habilité à faire ce genre de déclarations alors que le procès est en cours», a souligné Abdelatif Chentouf, secrétaire général du Club des magistrats lors d’un entretien téléphonique avec « Libé ».
Il a ajouté que Benkirane a porté atteinte, avec ses propos au Parlement, au sacro-saint principe de la présomption d’innocence. Il a précisé également que le Club des magistrats suit avec attention la situation et qu’il est prêt à défendre l’indépendance du pouvoir judiciaire et les droits des magistrats. «Le Club des magistrats rejette tout discours politique qui cherche à exploiter le Parlement pour nuire aux magistrats», a affirmé Abdelatif Chentouf, secrétaire général dudit Club. « Nous avons saisi la Cour suprême pour prendre toutes les dispositions constitutionnelles afin de sauvegarder l’indépendance du pouvoir judiciaire et le principe de la séparation des pouvoirs», a-t-il conclu. A signaler que plusieurs barreaux ont également condamné ces propos jugés inadéquats dans cette affaire émanant notamment du chef de l’Exécutif.

Kamal Mountassir
Mardi 2 Juillet 2013

Lu 588 fois


1.Posté par Magid le 03/07/2013 04:07
Il y a l'indépendance des pouvoirs mais chaque pouvoir et en particulier la justice doit se montrer intégre et exempt de tout reproche. Alors si il un de ses membres a effectivement failli , il est du devoir du chef du gouvernement , sur la base de preuves solides,de donner un signale fort pour bien rappeler que l'état de droit vaut pour tout le monde et que le clientélisme et la corruption ne doivent jamais être banalisés ou épargnés lorsqu'ils sont le fait de puissant fonctionnaires. Ces derniers temps, combien de juges ont été pris la main dans le sac, en flagrant délit de corruption ? Le corporatisme d'un corps institutionnel ne doit pas pousser ses membres à trahir leur valeurs au mépris de tout éthique.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs