Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une explosion dans un bus militaire au Yémen

Un incident qui survient après les explosions de lundi à Sanaa




Une explosion dans un bus militaire au Yémen
L'explosion d'une bombe et une attaque armée contre un bus militaire mardi à Sanaa ont fait deux morts et 12 blessés, au lendemain d'une série d'explosions dans la capitale yéménite, selon une source militaire et des témoins.
 Une bombe placée dans le bus qui transportait des officiers et des soldats a explosé dans le quartier de Dar Salam, dans le sud de Sanaa, a indiqué la même source.
 Quatorze militaires ont été blessés et deux d'entre eux ont ensuite succombé, a-t-on ajouté.
Selon des témoins, deux hommes armés à bord d'une voiture ont ouvert le feu contre le bus peu avant l'explosion.
 Un premier bilan avait fait état de 13 blessés parmi les 18 passagers du bus.
Cet incident intervient alors qu'une série d'explosions ont secoué dans la nuit de dimanche à lundi des quartiers de Sanaa, dont le secteur de l'ambassade de France. Selon les autorités, il s'agit de roquettes tirées depuis une zone tribale au sud-est de la capitale.
 Les attaques contre les militaires se sont multipliées depuis que le Yémen s’est engagé dans une transition délicate, après le départ sous la pression populaire du président Ali Abdallah Saleh il y a deux ans.
Elles sont généralement attribuées à Al-Qaïda, dont la branche au Yémen est l'une des plus actives du réseau dans le monde.
Un Européen a été enlevé lundi à Sanaa, quelques heures après des explosions nocturnes dans le secteur de l'ambassade de France au Yémen, pris dans un engrenage des violences avec l'aggravation d'une guerre aux relents confessionnels dans le Nord.  Il s'agit du deuxième Européen enlevé à Sanaa en quatre jours après le rapt vendredi d'un Allemand dont le sort reste incertain, tout comme celui de deux diplomates, un Saoudien et un Iranien, et un ressortissant sud-africain, kidnappés en 2012 et 2013.
Ce regain de violences intervient alors que le Yémen tente d'avancer dans sa transition politique et la mise en place d'un Etat fédéral, qui bute sur la délimitation des provinces devant le former.
Lundi matin, un employé du secteur pétrolier a été enlevé par des hommes armés devant une épicerie à Hadda, le quartier diplomatique de Sanaa, a déclaré à l'AFP une source proche des milieux pétroliers, indiquant qu'il s'agissait d'un Britannique.
 Mais l'ambassade britannique au Yémen n'était pas en mesure dans l'immédiat de confirmer le rapt. "Nous sommes au courant des informations et tentons de confirmer", a déclaré un porte-parole à l'AFP.
 Selon des témoins, les ravisseurs l'ont frappé à la tête avec la crosse d'une arme, avant de l'emmener vers une destination inconnue.
 Cet enlèvement est survenu après une série d'explosions nocturnes à Sanaa. Un obus de mortier a été tiré après minuit en direction de l'ambassade de France, sans toucher le bâtiment, et une voiture piégée a explosé à quelques centaines de mètres de là à Hadda, selon une source policière, qui a fait état de trois blessés.

AFP
Mercredi 5 Février 2014

Lu 143 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs