Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une douzaine de musiciennes à l’affiche à Rabat

18ème édition du Festival de jazz au Chellah, du 11 au 15 septembre




Une douzaine de musiciennes à l’affiche à Rabat
Après une semaine très animée, aux quatre coins du Maroc, Rabat s’apprête à célébrer, dans une ambiance beaucoup plus sereine et conviviale, la 18ème édition du Festival de jazz au Chellah.
Organisée par la délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc, en partenariat avec le ministère de la Culture, la wilaya de Rabat-Salé et le Goethe Institut, cette manifestation aura lieu tous les soirs, à partir de 20h, du 11 au 15 septembre prochain, sur le magnifique site historique du Chellah.
Véritable plateforme du jazz d’Europe et des musiques marocaines, le Festival de jazz au Chellah propose, à cette occasion, une programmation exceptionnelle qui met à l’honneur les femmes. Avec à l’affiche, pas moins de onze artistes femmes qui tenteront de dompter l’enceinte magique du Chellah; mais aussi de belles surprises, comme les aiment les aficionados de ce style musical.
Plus généralement, l’équipe d’organisation du Festival invite le public amateur de jazz et curieux à découvrir et à applaudir dix groupes d’artistes jazz représentant une quinzaine de pays européens qui se produiront tout au long de cet événement autour d’un genre musical très apprécié au Maroc : le jazz.
A propos des artistes invités, les organisateurs confient qu’ils ont été « sélectionnés pour leur qualité musicale et leur potentiel émotionnel», précisant que cinq d’entre eux iront à la rencontre d’artistes marocains dans le cadre de son programme dédié (Rencontre jazz européen-musiques marocaines). 
Ainsi, cinq jours durant, le festival Jazz au Chellah promet d’offrir aux festivaliers « quelques-uns des accents les plus récents du jazz européen avec un cocktail des terroirs d’origine qui se mélangeront à des musiques marocaines aussi variées que colorées », peut-on lire dans le site du festival.
Revenant sur la participation marocaine, Jean-Pierre Bissot, directeur artistique-Europe souligne que « le jazz ne se limite pas à un seul style et les musiques marocaines étant très riches, chaque concert, chaque rencontre sera une découverte pour le public ».
Un enthousiasme partagé par Majid Bekkas, autre directeur artistique du Festival-Maroc, qui  confirme que « c’est là que le jazz au Chellah a établi sa véritable identité: offrir des moments uniques, fruits d’ateliers de création entre Européens et Marocains».
C’est la formation suédoise Naoko Sakata Trio, connue pour ses compositions originales et ses improvisations tendres, qui donnera le coup d’envoi de ces festivités. Le public appréciera, dès mercredi 11 septembre, le talent de  la pianiste virtuose d’origine japonaise  Naoko Sakata.
La soirée se poursuivra avec les Français du Papanosh quintet, collectif libertaire sur fond musical d’Europe de l’Est, qui rencontreront pour l’occasion la voix soul du Maroc : Oum El Ghait. Une belle soirée en perspective.
D’autres formations vont se succéder les jours suivants. A l’instar du quartet Fugara (Hollande, Allemagne, Finlande), Trio Grande & Matthew Bourne (Grande-Bretagne, Belgique, France), Driss El Maaloumi Quartet (Maroc), Nuevo Tango Ensamble (Italie), Tamara Obrovac Quartet (Croatie, Slovénie)), Rachid Zéroual Ensemble (Maroc) et Savina Yannatou Salonico Quartet (Grèce).
Se produiront également sur la scène de Chellah, les groupes Klaus Paier & Asja Valcic (Autriche – Hongrie), Karim Kadiri Trio (Maroc), Daniel Casares «Guernica 75» (Espagne), Gourmet sextet (Finlande) et Bnet Houariyat Quintet (Maroc).
Jazz au Chellah est organisé en collaboration avec les ambassades et Instituts culturels des Etats membres de l’Union européenne. Cette manifestation «compte un public curieux et de plus en plus nombreux et  a été à l’origine de nombreuses collaborations entre artistes marocains et européens », rappelle Rupert Joy, ambassadeur de la délégation européenne au Maroc, souhaitant que « la mouture de cette année, très prometteuse, soit à la hauteur des précédentes et puissent amener au public présent son lot de découvertes et de sensations musicales ».
Sachez enfin que l’accès aux différents concerts fixé à 30 DH pour le grand public  (pass Festival 100 DH) et à 10 DH pour les étudiants (pass Festival 40 DH).

Alain Bouithy
Jeudi 5 Septembre 2013

Lu 2601 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs