Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une douce pensée du 13ème FICAM pour Norman McLaren

Remise des prix, ciné-concert et karaoké géant lors d’une cérémonie finale riche en émotions




Serge Bromberg, président du jury, attribue le “Grand Prix du FICAM” à Augusto Zanovello.
Serge Bromberg, président du jury, attribue le “Grand Prix du FICAM” à Augusto Zanovello.
A l’occasion du centenaire de sa naissance, le Festival rendait hommage à Norman McLaren. La cérémonie de clôture a été animée par le directeur artistique, Mohamed Beyoud, qui a organisé un karaoké géant sur le fond sonore « Alouette, gentille alouette » de Norman McLaren. Ce court-métrage d’animation par images de découpages de papier a permis à toute la salle de s’égosiller avec bonne humeur pour plumer la gentille alouette.
Ensuite, des courts-métrages réalisés durant le FICAM ont été projetés et la remise des prix a eu lieu.  Le grand gagnant du Prix long Compét, «  Tante Hilda », réalisé par Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux raconte la jolie histoire de Tante Hilda, amoureuse de la nature. Cette jeune femme conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Une nouvelle céréale, Attilem, est mise au point par des industriels et se cultive avec si peu d’eau, sans engrais que les rendements sont prodigieux. Cependant, les plantes « Attilem », génétiquement modifiées, commencent à pousser trop vite et à envahir le monde entier…. Ce film d’animation éducatif et ludique a été récompensé d’un prix junior. Avec beaucoup d’étonnement et d’humour, Benoit Chieux, réalisateur de «  Tante Hilda », a accueilli le prix, avouant ne pas savoir que le film était en compétition !
 Ensuite, ont été décernés le prix du public pour le film «  Jeu de l’inconscient » du réalisateur canadien Chris Landreth ainsi que le prix du meilleur film étudiant au réalisateur japonais Ayasa Kugenuma pour «The blooms».  Le réalisateur français Eric Motchaud a reçu la récompense de meilleur film francophone pour «La casserole d’Anatole »  tandis qu’Anna Budanova et  Santiago « Bou » Grasso, ont été gratifiés de la mention spéciale du jury.
Quant au Grand Prix du FICAM 2014, il a été décerné au court-métrage «  Lettres de femmes » du réalisateur français  Augusto Zanovello. Egalement  prix du public lors du Festival d’Annecy 2013 et coup de cœur Unifrance au Festival du film de Cannes 2013, le film d’animation avait déjà séduit ses spectateurs. Ce court-métrage d’une dizaine de minutes se déroule pendant la Première Guerre mondiale et relate l’histoire de  Simon, infirmier, qui soigne les soldats blessés par des lettres d’amour envoyées par leurs femmes. Chaque jour, Simon répare les gueules cassées des poilus avec ces lettres d’amour et ces mots de femmes qui guérissent les blessures de ces soldats de papier. « Lettres de femmes » est également nominé pour le César du meilleur court-métrage d’animation 2014.
La cérémonie a continué son cours avec le ciné-concert de Serge Blomberg, président du jury, invitant sur scène le grand génie de l’animation, Eric Goldberg. Le producteur et réalisateur français Serge Bromberg a accompagné au piano la projection de vieux films restaurés sauvés des flammes. Des joyaux du cinéma dont personne ne soupçonnait l’existence et une démonstration pour différencier la pellicule contemporaine et celle en nitrate de cellulose, cette dernière s’enflammant immédiatement.  Un ciné-concert sympathique suivi de l’avant-première du dessin animé « Le vent se lève » réalisé par Mayao Miyazaki. Un FICAM qui s’achève en beauté, avec un bilan très positif. Plus de 5.000 spectateurs ont assisté aux projections, toutes produites en guichets fermés. Plus de 7.000 écoliers suivant un programme initié dès le démarrage de l’année scolaire et 100 étudiants des écoles et instituts du cinéma et des beaux-arts nationaux ont été mobilisés. 70 grands noms du cinéma d’animation étaient présents dont le pionnier Eric Goldberg, réalisateur et animateur aux studios Disney et plus de 90 projections ont eu lieu, provenant de 15 pays. Un palmarès de qualité et une organisation qui a su faire du FICAM un événement incontournable de l’année 2014.
 

Danaé Pol
Lundi 31 Mars 2014

Lu 340 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs