Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une dizaine de policiers tués au centre du Yémen

Les attaques attribuées à Al Qaïda




Une dizaine de policiers tués au centre du Yémen
Au moins dix policiers ont été tués tôt mercredi au Yémen dans une série d'attaques, dont un attentat suicide, attribuées à Al-Qaïda dans la ville de Baïda (centre), selon des sources sécuritaires et médicale.
"On dénombre les dépouilles de dix policiers, dont neuf ont été tués dans un attentat suicide à la voiture piégée" contre un QG de la police, a déclaré à l'AFP le responsable de la morgue à l'hôpital Al-Thawra.
Des commandos présumés d'Al-Qaïda ont lancé, aux premières heures de la journée, plusieurs attaques qui ont visé, outre le QG de sécurité, un poste de la police de la circulation et deux barrages de contrôle de l'armée, ont indiqué des responsables locaux et des services de sécurité.
La principale attaque, menée par un kamikaze surnommé Abou Doujana al-Lahji, a visé le QG de la police, faisant neuf tués, selon un responsable des services de sécurité.
L'attaque a suivi une réunion de chefs de tribus locales, dont certains sont liés à Al-Qaïda, pendant laquelle il a été décidé, selon ce responsable des services de sécurité, de "faire face au renforcement de la présence des rebelles chiites houthis dans la région de Baïda".
Ces chefs de tribus sunnites considèrent que les forces de sécurité de la ville incluent de nombreux sympathisants des rebelles chiites qui ont pris le contrôle de Sanaa le 21 septembre et tentent depuis d'étendre leur présence dans d'autres régions du Yémen.
Al-Qaïda, farouchement opposé aux rebelles chiites, a promis de leur livrer un combat sans merci et a revendiqué depuis fin septembre plusieurs attaques contre eux.
A rappeler que le président yéménite a nommé mardi un nouveau Premier ministre qui a été aussitôt rejeté par les rebelles chiites qui contrôlent Sanaa, faisant craindre une aggravation de la crise politique dans un pays déjà épuisé par les violences et les divisions.
Avec deux semaines de retard sur le calendrier prévu par un accord conclu avec les rebelles houthis, le président Abd Rabbo Mansour a procédé par décret à la nomination d'Ahmed Awad Mubarak, son chef de cabinet.
 La nomination est intervenue après une réunion du chef de l'Etat avec ses conseillers, dont un représentant des rebelles chiites, pendant laquelle un accord a été trouvé sur le nom du Premier ministre, selon l'agence officielle Saba.
 Mais peu après, les rebelles ont annoncé leur rejet de cette décision, la jugeant "contraire à la volonté du peuple".
 "Nous rejetons avec force cette nomination qui n'est pas conforme à la volonté nationale et ne répond pas à celle du peuple", a déclaré le bureau politique d'Ansarullah, la formation des rebelles dans un communiqué.
 "Cette nomination est l'expression d'une volonté extérieure, un déni de la souveraineté nationale et une violation de la règle du consensus qui doit présider au processus de transition politique", a ajouté le bureau politique du mouvement chiite.
 Le nouveau Premier ministre, qui avait été l'émissaire auprès des rebelles chiites, présente le profil d'un technocrate.
 L'accord de cessez-le-feu, parrainé par l'ONU, prévoit outre la nomination d'un nouveau Premier ministre, le retrait des rebelles de Sanaa, leur désarmement et la relance du processus de transition politique. 

AFP
Jeudi 9 Octobre 2014

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs