Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une deuxième tranche profitera aux divorcées et aux handicapés : Distribution de 600 lots de terrain aux veuves




Une deuxième tranche profitera aux divorcées et aux handicapés :  Distribution de 600 lots de terrain aux veuves
Dans le cadre des initiatives de soutien social, des recensements et des enquêtes avaient été ordonnés par l’ex-wali de Laâyoune, Mohamed Dreyf. 15 jours avant qu’il ne soit rappelé à d’autres fonctions et remplacé par l’actuel wali, les dossiers étaient fins prêts et l’attribution n’attendait que des instructions. Seulement, en prenant service, l’actuel wali avait ordonné le report aux calendes grecques des opérations de distribution de ces lots de terrain. Ce report est à l’origine de la colère des habitants de Laâyoune qui, le 10 octobre dernier, ont décidé de quitter la ville et d’ériger leur camp en signe de protestation contre l’exclusion, la marginalisation et l’oubli dont ils estiment être victimes. 21 jours, après l’installation du camp d’Izik et de vaines tentatives de trouver un terrain d’entente, les autorités ont décidé de lancer l’opération de distribution de lots de terrain pour faire rentrer les campeurs.
Ainsi, le siège de la  wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, a-t-il abrité dans la soirée du dimanche, en présence des chioukhs, le tirage au sort en vue de  la remise de 600 lots aux veuves.
Pour cette première tranche, les veuves bénéficiaires ont été choisies sur la base d'une enquête menée par une commission composée d'élus, de chioukhs de tribus et de représentants de la société civile.
Une deuxième tranche, nous dit-on, est prévue pour  la semaine prochaine. Elle profitera aux femmes divorcées et aux personnes à besoins spécifiques.
La commission a aussi procédé à une distribution des cartes de l'entraide nationale et d'autres lots de terrain au profit de la population originaire de Laâyoune.
Mais, contrairement à des informations qui ont circulé, ces distributions n’ont pas fait fléchir les campeurs d’Izik auxquels la commission de négociations aurait intimé l’ordre de ne pas assister à la cérémonie de distributions qui s’est déroulée au siège de la wilaya, leur indiquant que seule la solidarité pourrait garantir la satisfaction de leurs revendications.
Une rumeur a, toutefois, rapporté une information, ce mardi après-midi à Laâyoune, selon laquelle Omar Hadrami aurait été délégué expressément pour rencontrer les membres de la commission de négociations.
Toujours selon cette rumeur, Omar Hadrami aurait convenu avec ses interlocuteurs de leur  organiser une rencontre avec un haut commis de l’Etat. Chose que revendiquait la commission.
Mais le pire est que l’idée de ce campement risque de faire une traînée de poudre et de rester dans les annales des revendications. Chaque fois qu’une frange de la société veut formuler des revendications, elle pense à planter un campement. Ce mardi, à Boujdour, les anciens habitants de Moukhayam Al Wahda étaient sur le point de planter un campement, protestant contre le fait que le soutien qui leur était promis lors des attributions des lots de terrain, il y a plus de deux ans, ne s’est pas concrétisé. L’intervention des forces de l’ordre les a dissuadés de dresser des tentes, sans pour autant les empêcher d’organiser un sit-in sur un terrain vague à l’entrée de la ville.A souligner que l’installation du campement d’Izik était l’occasion pour des ressortissants espagnols connus pour leur soutien aux séparatistes et leurs positions hostiles au Maroc et à son intégrité territoriale, de s’organiser en soi-disant comité de défense des droits humains pour tenter de débarquer au port de Laâyoune et donc de rejoindre le camp.
Originaires des Iles Canaries, les membres de ce groupe dont certains avaient brandi fin août dernier à Laâyoune les drapeaux des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume dans un acte de provocation qui a heurté les sentiments des habitants de la ville et de l'ensemble du peuple marocain suscitant ainsi l'ire de la population, étaient attendus de pied ferme par des citoyens  qui brandissaient le drapeau national et des portraits de S.M Mohammed VI, dénonçant les agissements de ces intrus. Pour leur protection, il a fallu l’intervention  des  forces de l'ordre pour contenir les habitants de Laâyoune irrités par cet acte irresponsable.
Les ressortissants espagnols étaient arrivés dimanche matin à bord d'un bateau au port de Laâyoune, en provenance de Las Palmas. Ils étaient confrontés à la colère des populations qui leur ont  exprimé leur rejet de toute ingérence étrangère dans les affaires du Maroc et de son intégrité territoriale.
A noter que le même bateau transportait une trentaine de Marocains, essentiellement des acteurs associatifs qui ont voulu  attirer l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur de tels actes de provocation menés par certains "opportunistes que la cupidité a amenés à épouser la thèse des séparatistes".
Dans une déclaration à la presse, M. Echeradi, membre du comité de coordination des acteurs de la société civile à Nador,  qui se trouvait à bord du navire, a ajouté que le peuple marocain a toujours refusé de se plier aux provocations en tous genres, faisant remarquer que les projets de développement d'envergure initiés par le Royaume sous la conduite du Souverain sont la meilleure réponse aux agissements désespérés de ces opportunistes.
A rappeler que le gouvernement espagnol avait souligné, suite aux agissements des activistes canariens en août dernier à Laâyoune, "la nécessité" pour ses ressortissants de "respecter la loi en vigueur dans l'ensemble du territoire marocain".

A. El-Katab
Jeudi 4 Novembre 2010

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs