Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une délégation marocaine de haut niveau à Alger : Abderrahmane Youssoufi rend un dernier hommage à Ahmed Ben Bella




Une délégation marocaine de haut niveau à Alger : Abderrahmane Youssoufi rend un dernier hommage à Ahmed Ben Bella
Une délégation marocaine de haut niveau s’est rendue vendredi au Palais du peuple pour rendre un dernier hommage au premier Président de l’Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, et prendre part aux funérailles nationales au Carré des Martyrs du cimetière El Alia après la grande prière du vendredi. Cette délégation composée de Abderrahmane El Youssoufi, Mohamed Bensaid Ait Idder,  de Said Bounailate, et de l'ambassadeur du Maroc à Alger, Abdellah Belkeziz, était présidée par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane qui a rendu, dans une déclaration à la presse, un hommage appuyé au regretté défunt qui fut l’«un des symboles de la résistance contre le colonialisme» . «Nous ressentons sa disparition comme la perte de l’un de nos dirigeants. Nous ne sommes pas venus seulement pour présenter nos condoléances mais aussi pour partager la douleur du peuple algérien», a-t-il dit.
S.M. le Roi, rappelle-t-on, avait adressé un message de condoléances au Président algérien dans lequel il a exprimé sa profonde peine et sa grande affliction et fait état de ses vives condoléances et sincères marques de sympathie à Abdelaziz Bouteflika et au peuple algérien frère, ajoutant que l'Algérie a perdu en M. Ben Bella "l'un de ses dirigeants historiques et ses hommes valeureux qui ont conduit la lutte de libération pour soustraire le pays du joug du colonialisme".
"Il était l'un des militants dévoués aux côtés de ses compagnons illustres, qui ont honoré leur engagement envers Dieu et consenti de grands sacrifices en vue d'assurer l'émancipation et l'indépendance de leur pays et lui faire recouvrer sa souveraineté", a relevé le message.
A noter également qu’une délégation du Bureau politique s’est rendue à l’ambassade d’Algérie à Rabat pour présenter les condoléances du parti à la suite du décès du premier Président de l’Algérie indépendante.

Une délégation marocaine de haut niveau à Alger : Abderrahmane Youssoufi rend un dernier hommage à Ahmed Ben Bella
L’Algérie et le Maroc viennent de faire leurs adieux à un grand homme, une personnalité d’une dimension légendaire au sein du mouvement de libération arabe. Avec la disparition d’Ahmed Ben Bella, c’est une grande figure du mouvement de libération mondial qui a disparu. Le regretté a su exprimer, de par sa personnalité, tous les espoirs des militants de la libération du joug du colonialisme.
Ben Bella a conditionné sa propre existence celle d’une Algérie libre, d’un grand Maghreb solide et d’un monde arabo-musulman souverain à part entière. Aussi a-t-il mérité le respect de tous les Etats du monde.
Le Maroc, au lendemain de l’indépendance animé alors par un grand enthousiasme national, n’a pas hésité à défendre Ben Bella et ses compagnons dirigeants de la libération de l’Algérie, suite au détournement de leur avion par la France colonialiste. Le père de la nation, feu Mohammed V, a eu alors une attitude de Roi militant et nationaliste. L’histoire retiendra à jamais cette noble prise de position, partagée par celle observée par tout le peuple qui, des quatre coins du pays, a réservé aux leaders de la lutte pour la libération de l’Algérie un accueil digne des héros qu’ils étaient.
Un visage nous a quittés.   Un visage qui a payé le prix fort pour son militantisme nationaliste. Un homme qui a payé de sa vie et de sa liberté le prix des conflits de l’édification nationale démocratique et de la mise en place d’un Etat national démocratique. Il était l’un des rares leaders de libération qui ont été mis en prison après l’indépendance de leur pays.
Ben Bella n’a jamais perdu la foi en le destin commun et en l’unité du Grand Maghreb ni renoncé à ses convictions unionistes et ce malgré les crises.
Ben Bella est également le symbole d’un grand rêve maghrébin  et l’un de nos leaders communs d’une histoire riche en sacrifices, en obstacles, en sang ainsi qu’en gloire.
En tant qu’héritier du mouvement de libération populaire, l’USFP perd avec le décès du Président Ben Bella une personnalité  maghrébine de premier plan qui avait entretenu des relations étroites  avec les dirigeants du parti  et  partagé avec eux, lors et après les années de lutte pour la liberté et l’indépendance,  des valeurs et des idées communes.
Adieu Président Ben Bella. Adieu militant. Adieu enfant du Maroc, de l’Algérie et de l’humanité entière.

Libé
Samedi 14 Avril 2012

Lu 1694 fois


1.Posté par le marocain le 14/04/2012 16:28
Oui Adieu Ben Bella.
Cela n'empêche pas le Maroc de se joindre au peuple frère d'Algérie de partager ses malheurs en ce mois d'avril,par la perte d'un homme politique.
Mais,ce que je n'arrive pas à comprendre,pourquoi cet homme est resté marginalisé depuis sa mise en liberté jusqu'à sa mort?
Ce m'a frappé le plus,il est resté dans l'oubli comme il l' a été dans la clandestinité puis dans le combat,malgré qu'il n'a pas été dans les montagnes algériennes avec d'autres Moujahidines dont certains ont laissés leur vie dans les champs de bataille.
Après l'indépendance de l'Algérie,le premier rôle doit revenir à Mohammed Boudiaf,qui a assisté au déclenchement du 1° Novembre 1954.
Pour récompensé le geste de bonne volonté de feu HASSAN 2,qui a rendu visite à ce personnage,en lui offrant un lot de matériel de guerre,qui,malheureusement l'avait utilisé contre le Maroc,sous les directives de Jamal Abdennasser.(lequel avait hébergé certains opposants au Roi Hassan 2)
Si Ben Bella est resté marginalisé durant sa vie aprés sa libération,il n'a jamais fait l'objet d'une récéption,ou intervention à la TV Algérienne,pour s'exprimer comme bon lui semble.
La mauvaise surprise que personne ne peut admettre,c'est la présence du mercenaire,sanguinaire,dictateur,et trabendiste Mohammed Mourakchy,aux côtés du Président Tunisien,lequel aspire à un grand maghrib uni?
Nous sommes déçus de cette façon dont les Généraux Algériens ont reçus la délégation Royale.
C'est une honte,un méprise,une offense,une insulte aux relations entre les 2 pays.
En outre avec la disparition de Ben Bella,plusieurs archives vont s'ouvrir,pour étaler son parcours.
Que Dieu ait son âme en paix,dans son paradis éternel avec tous musulmans

2.Posté par mohamed EL BAKI (mohamedelbaki) le 15/04/2012 09:36
Une très bonne initiative que la présence d'une Délégation Marocaine au funéraille du Président Ahmed BEN BELLA. C'était notre devoir que de lui rendre l'hommage et la reconnaissance qui lui sont dûs.
Dans l'espoir de voir les frontières maroco-algériennes réouvertes.La libe circulation de la Mauritanie à la Libye devient une nécessité pour les développements économiques,industriels,commerciaux et culturels entre nos pays.N'avons nous pas une histoire et une civilisation arabo-berbèro-musulmanes communes... Des traditions,des coutumes et des langues régionales certes avec une grande diversité.Mais cette diversité c'est notre force et c'est notre héritage commun.C'est notre patrimoine familial,social et culturel hérité de nos ancêtres.
Liberté,Justice,Egalité,Parité,Union,Fraternité et Solidarité.

3.Posté par Mohamed EL BAKI le 16/04/2012 14:42
Ahmed BEN BELLA avait été élu président d'une OrganisationNon Gouvernementale à Genève en Suisse depuis Octobre 2000 : NORD-SUD 21,ONG des Droits de l'Homme ayant statut consultatif auprés de l'ECOSOC de l'Organisation des Nations Unies Genève.
J'ai eu le privilège et l'honneur de faire sa connaissance pour la première fois le 27 octobre 1995,lors d'une conférence à l'Hotel Pent à Genève. J'avais eu l'occasion de le revoir quelques fois alors qu'il était président de Nord-Sud 21 toujours à Genève.
Moi,franco-marocain je garde de cette homme (Rahimmahou Allah) de très bons souvenirs.
Si dans son pays il était "oublié",il était toujours actif dans divers domaines.L'Histoire sera là pour maquer ses pages.Rendons hommage et reconnaissances à ces hommes et ces femmes des pays du Maghre qui avaient lutter pour l'indépendance de nos pays.

Mohamed EL BAKI.
Haute-Savoie/.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs