Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une contribution active au développement




Que ce soit dans le domaine politique, économique, social, culturel, sportif ou autre, la femme marocaine est là, bien présente, contribuant efficacement et pour une large part à l'œuvre accomplie pour l'édification d'une société moderne et prospère et participant activement au développement global du Royaume et à son rayonnement.
Pourvu qu'on lui en donne l'opportunité ou qu'elle se la donne elle-même en forçant des portes que certains seraient enclins à garder fermées devant elle, la femme marocaine, là où elle s'active, démontre, et de manière on ne peut plus éloquente, les compétences qui sont les siennes et le sérieux et l'acharnement avec lesquels elle assume ses responsabilités.
Ses réussites dans tous les secteurs qu'elle investit lui sont connues et reconnues et s'étendent même au-delà des frontières nationales, ses mérites lui ayant fait gravir les échelons au point d'atteindre des cimes dans le domaine notamment politique comme en atteste, pour n'évoquer que les tout derniers mois, le cas, parmi d'autres, de Myriam El Khomri, nommée ministre du Travail dans le gouvernement français ou encore de Khadija Arib, élue présidente de la Chambre basse du Parlement aux Pays-Bas.
Le Maroc regorge également de femmes ayant accédé à de hautes fonctions au sein d'organisations nationales et internationales et de promotion des valeurs de solidarité et d'entente.
Même si, en matière de parité, du chemin reste à faire et même si les mentalités ont encore une marge d'évolution chez nous comme sous d'autres cieux, notamment en milieu rural, la femme marocaine a réalisé des avancées notoires et s'achemine à pas sûrs vers plus de reconnaissance et d'estime.
Sans négliger le rôle des femmes lambda, celles nombreuses qui se tuent à la tâche pour inculquer une bonne éducation à leurs enfants et pour veiller sur leurs ménages, sans omettre les mérites de celles faisant légion qui agissent dans l'ombre pour se mettre au service de leurs concitoyens, il faut rendre hommage, en cette journée du 8 mars célébrant la femme de par le monde, à toutes celles qui, par leur courage et la force de leur travail, ont pu, souvent contre vents et marées, se distinguer et atteindre des niveaux élevés de compétence qui les ont habilitées à exercer de hautes fonctions et à exceller dans leurs domaines respectifs.
Grâce à la Haute sollicitude dont S.M Le Roi Mohammed VI entoure la femme marocaine et que traduisent les grands acquis consacrés en sa faveur notamment par le Code de la famille et la Constitution de 2011, la présence active de la gent féminine, aux côtés de son alter ego masculin, est devenue une réalité admise par tous dans l'ensemble des secteurs d'activités.
Dans chacun des domaines où elle intervient, la femme marocaine relève défi après défi et s'impose, de plus en plus, en tant qu'acteur incontournable grâce à ses qualités intrinsèques dont le sérieux, la persévérance et l'abnégation ne sont pas des moindres.
Il n'y a pas en effet un seul domaine où les femmes marocaines ne s'affirment pas par leurs actions méritoires au point qu'il serait fastidieux de citer les noms de toutes celles devenues de véritables icônes dans leurs domaines d'intervention respectifs et de réelles étoiles illuminant de mille feux les chemins, parfois non dépourvus d'embûches, qu'elles ont choisi d'emprunter.
L'accession aux hautes charges gouvernementales et au statut de mandataires du peuple au sein du Parlement et des différents conseils élus constitue certainement un motif de fierté pour les femmes marocaines comme l'est leur nomination, de plus en plus perceptible, aux postes de walis, gouverneurs, ambassadeurs, consuls généraux ou encore leur élection en tant que maires.
Outre le social, domaine de prédilection de la femme marocaine dans lequel, à son grand honneur, elle se dépense sans limites au service de ses concitoyens, d'autres motifs d'orgueil sont venus, au cours des tout derniers mois, ajouter à la fierté de la femme au Maroc.
Parmi les motifs de fierté, plusieurs femmes se sont vu décerner de prestigieux prix nationaux et internationaux, à l'instar de Sophia Fouzia Leaguedi, qui a obtenu le Prix Enterprising woman of the year (femme entrepreneur de l'année) aux Etats-Unis.
La scientifique marocaine Rajaa Cherkaoui El Moursli, professeur à l'Université Mohammed V-Agdal à Rabat, a également été primée du prestigieux Prix L'Oréal-Unesco 2015, en reconnaissance de sa contribution majeure à l'une des plus importantes découvertes de la physique: la preuve de l'existence du Boson de Higgs, la particule responsable de la création de masse dans l'univers.
Cette scientifique, spécialiste de la physique des hautes énergies et de physique nucléaire, s'est notamment distinguée par sa collaboration avec l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).
Amina Slaoui, fondatrice de l'Amicale marocaine des handicapés (AMH), a été sacrée pour sa part «Entrepreneur social 2015» par la Fondation Schwab, pour avoir mené un projet pionnier d'intégration des handicapés à fort impact social.
Ce prestigieux prix, qui récompense les entrepreneurs solidaires pour leurs projets novateurs au service de la société, a été attribué à Mme Slaoui lors de l'ouverture de la session du Forum économique mondial (WEF) pour la région MENA organisée sur les rives de la mer Morte en Jordanie, en présence du Roi Abdallah II Ibn Al-Hussein, de la Reine Rania et de plusieurs décideurs de la région MENA.
Au cours des derniers mois, trois autres Marocaines ont reçu, pour la première fois, le Prix de l'excellence «Tamayuz», qui récompense les excellentes contributions des individus, des instances civiles ou des institutions nationales visant la promotion de la situation de la femme marocaine et la reconnaissance de ses efforts dans plusieurs domaines.
Ce Prix, qui et a été décerné à Halima Ennaji, présidente de l'Association Errahma des handicapés d'Azilal, Wafae Kabbaj, présidente de l'Association femmes et enfants ruraux dans la commune rurale Mhaya (Meknès) et Fatima Ait Moussa, présidente de la coopérative «Afoulki» d'Agadir- Idaoutanane.
Dans le domaine social, trois autres femmes courage ont été primées du Prix «Terre des femmes», en récompense de leurs efforts en faveur de la protection de l'environnement.
Le premier Prix est revenu à Souhad Azennoud, agricultrice et apicultrice dans la commune rurale Kissane relevant de la province de Taounate, active dans l'élevage d'ovins ainsi que dans le domaine des semences fourragères et locales.
Le deuxième Prix a été décroché par Samira Ait Lahcen Goundafi, fondatrice de l'Association pour le développement économique et social en 1999 alors que le troisième a été attribué à Fatima El Bakay, membre fondateur de l'Association Aicha pour le développement de proximité et la protection de l'environnement, dont l'association a pu planter 13.000 arbres et cultiver 1.000 hectares de cactus, former et soutenir 77 élèves dans le domaine éducatif.
Par ailleurs, des dizaines d'artistes, d'intellectuelles, de scientifiques, de chercheurs et de sportives marocaines, qui se sont illustrées dans le Royaume et sous d'autres cieux, ont eu le privilège d'être décorées par S.M le Roi Mohammed VI de Ouissams Royaux de différentes catégories, à l'occasion des Fêtes du Trône et de la Jeunesse.
Autant de femmes à célébrer en cette Journée internationale de la femme. Des femmes qui font honneur à leurs ainées, celles qui leur ont ouvert la voie et ont consacré leur vie à servir leurs idéaux, à tenter de bousculer les mentalités et à faire bouger les limites. Les étoiles de deux parmi ces pionnières au parcours hors du commun se sont éteintes il n'y a pas longtemps, en l'occurrence Zoulikha Nasri et Fatema Mernissi. Une autre femme pétrie de talents, en l'occurrence l'artiste-photographe Leila Alaoui, a également tiré récemment sa révérence à la fleur de l'âge, happée par la folie humaine. Qu'elles reposent toutes en paix, la relève est bel et bien assurée.

Mardi 8 Mars 2016

Lu 1120 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs