Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une connivence positive maroco-africaine pour une émergence économique commune






En 2013, les investissements directs marocains en Afrique s'établissaient à 1,2 milliard de DH (MMDH) et représentaient près de la moitié (44,1 %) du total à l'étranger.



Le Maroc, à travers un intérêt particulier matérialisé par des projets fiables, mobilise à suffisance les moyens pour contribuer positivement à l'émancipation de l'Afrique et l'amélioration des conditions de vie des citoyens africains. Les Africains n'ignorent pas cette réalité et sont nombreux à qualifier le Maroc de locomotive indispensable pour le décollage du continent. Profitant d'une meilleure position géographique, du savoir-faire de ses grandes entreprises et du dynamisme de sa diplomatie, le Maroc met ainsi à profit plusieurs atouts pour concrétiser ces objectifs.
 En 2013, les investissements directs marocains en Afrique s'établissaient à 1,2 milliard de DH (MMDH) et représentaient près de la moitié (44,1 %) du total des investissements directs marocains à l'étranger. 
 Le Maroc, qui est le deuxième investisseur africain sur le continent, contribue activement au développement des pays de la région notamment dans les secteurs de l'agriculture, des technologies de l'information et de l'industrie pharmaceutique.
 Autre exemple, Attijariwafa Bank, la première banque du Royaume, est présente dans une dizaine de pays africains et Maroc télécom dispose également de dix filiales sur le continent, dont Mauritel (Mauritanie), ONATEL (Burkina Faso), SOTELMA (Mali) et Gabon Telecom.  Des promoteurs immobiliers participent à la construction de logements sociaux et les autres secteurs visés par les entreprises marocaines concernent l'éducation, la formation, les infrastructures de base, la gestion de l'eau, l'irrigation et les énergies renouvelables.  Sur un autre plan, le projet de Casablanca finance city, lancé en 2008, vise à faire du Maroc une plaque tournante des investissements vers l'Afrique. 
 Au début du 20ème siècle, l'Afrique représentait à peine plus de 130 millions d'habitants, elle pourrait en compter près de 2,4 milliards en 2050, soit 25 % de la population mondiale. C'est un grand défi à relever, d'où le besoin de maintenir l'esprit de veille de toute la communauté régionale pour démêler l'écheveau et comprendre les vrais enjeux du développement.



Libé
Jeudi 23 Juillet 2015

Lu 759 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs