Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une coalition d'associations plaide pour l'amélioration des conditions de vie des montagnards





Une rencontre a été organisée à Fès



Des membres représentant une coalition d'associations ont plaidé, mercredi à Fès, pour l'amélioration des conditions de vie des populations de la montagne, et la mise en place d'une stratégie participative de gestion et de bonne gouvernance.
Ils ont, lors d'une rencontre organisée conjointement par l'Association Al Hadaf de Boulemane et la Coalition civile pour la montagne, appelé les autorités locales et décideurs à mettre à profit tous les savoir- faire locaux et ancestraux respectueux de l'environnement, et à s'intéresser aux préoccupations et doléances des populations des zones de montagne, souffrant de problèmes sociaux, économiques et d'une confiscation de droits culturels.
Les représentants des associations ont, dans ce contexte, insisté sur la nécessité d'adopter des politiques publiques cohérentes garantes d'un développement spatial, avec l'association des populations de la montagne, de mettre en valeur les produits du terroir de la zone de montagne, à travers la création de labels et d'unités de production locales, de créer une agence de développement dédiée aux seules zones de montagne, et de sauvegarde de l'écosystème de la pollution et de la dégradation écologique, rapporte la MAP.
Après avoir souligné l'importance primordiale qu'accordent les pays développés à la montagne en matière de développement, les intervenants ont mis en garde contre l'absence d'infrastructure juridique et matérielle relative à la question d'eau dans les montagnes. Ils ont dans ce contexte appelé les autorités à se réapproprier les valeurs, les savoir-faire et les coutumes régissant la répartition de cette richesse naturelle, notamment la consécration des ressources hydriques, en tant que bien public collectif.
Le président de l'Association co-organisatrice de cette rencontre, "Al Hadaf de Boulemane", Mohamed Dich, a donné un aperçu sur les potentialités forestières dont regorge le Royaume. "Il existe une grande biodiversité et un important potentiel en matière de la faune et de la flore, mais plusieurs contraintes entravent l'exploitation rationnelle de cette richesse", a-t-il dit.
Il a, par ailleurs, relevé que la grande mobilisation autour des associations œuvrant dans les zones de montagne nécessite la prise en compte des aspects organisationnels. "Le plaidoyer en perspective demande ainsi des piliers associatifs forts et croyants aux principes de la coalition. L'avenir nécessite ainsi l'existence de locomotives associatives dans tous les massifs, de telle manière à assurer une forte logistique, une expérience en matière de plaidoyer, un fort potentiel de mobilisation et une grande force de sensibilisation", a-t-il indiqué.
Cette manifestation initiée sous le signe "Pour une action civile forte et engagée au service de la question des zones montagneuses", a été une occasion pour les représentants des associations de dévoiler les recommandations de leurs dernières rencontres qui se sont déroulées notamment à Boulemane, Khénifra et Tinghir.

 

Libé
Samedi 26 Décembre 2015

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs