Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une cinquantaine de films en lice au Festival du court métrage méditerranéen de Tanger




Une cinquantaine de films représentant 18 pays méditerranéens seront en compétition dans le cadre de la 14ème édition du Festival du court métrage méditerranéen de Tanger, organisée du 10 au 15 octobre, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Initiée par le Centre cinématographique marocain (CCM) en coopération avec des organisations professionnelles du secteur du cinéma, cette manifestation prévoit la projection des films en lice qui ont été sélectionnés parmi 600 courts-métrages que le comité d'organisation a reçus depuis l'ouverture des inscriptions, outre des conférences traitant du court-métrage méditerranéen.
Selon un communiqué des organisateurs, le festival capitalise sur le grand succès réalisé lors des éditions précédentes et ambitionne d'assurer la continuité de ce rendez-vous méditerranéen important et de créer un espace de dialogue entre les professionnels du pourtour méditerranéen.
La commission de sélection des courts-métrages marocains candidats à la compétition officielle de ce festival avait retenu cinq films pour représenter le Maroc dans ce concours.
Il s'agit de "Aya va à la plage" de Maryam Touzani, "Wafaa" de Ilham El Alami, "How to love Morocco" de Nada Charqaoui, "Ait Brek Bled" de Abderrazzak Zitouny et "Mohamed, le prénom" de Malika Zairi, sur un total de 43 films de court-métrage visionnés.
Présidée par le réalisateur Abdelkrim Derkaoui, la commission est composée du réalisateur, écrivain et critique Fouad Souiba, du producteur Youssef Himi et de Tariq Khalami, représentant du CCM.
Le critique de cinéma marocain Omar Belkhemmar présidera le jury de cette édition et sera entouré de Nada Doumani, responsable artistique à la Commission royale du film de Jordanie (Liban), Esther Cabero, responsable de la distribution et de la programmation des films de court-métrage à l'agence basque Kimuak (Espagne), Hala Lotfy, réalisatrice, productrice (Egypte), Laila Kilani, réalisatrice (Maroc), Gabriele Oricchio, producteur (Italie) et Georges Bollon, responsable artistique au Festival du court-métrage de Clermont Ferrand (France).

Libé
Dimanche 2 Octobre 2016

Lu 164 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs