Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une carrière ouverte à tous les abus à Taroudant

Conseillères ittihadies et autres citoyens poursuivis pour avoir dit non




Une carrière ouverte à tous les abus à Taroudant
Des carrières intempestivement et abusivement exploitées. Des accusations fallacieuses et infondées. Et un jugement, en première instance, qui laisse pantois plus d’un.  La conférence de presse tenue par le Secrétariat régional de l’USFP de Souss-Massa-Daraâ, vendredi dernier, visait justement à mettre les choses au point.  Pour l’exploitation illégale des carrières Oued Tlamet dans la commune Ouled Aissa à Taroudant par une société d’un parlementaire de la région, la présidente de la commune, Meryem Al Balghiti, ainsi que d’autres responsables dont le caïd d’Igli, le président du service des affaires rurales à la préfecture de Taroudant et les représentants respectifs  de l’Agence du bassin de Souss-Massa-Daraâ et de la Direction de l’équipement et du transport ont effectué un déplacement dans ce site. Suite à cette visite qui fait partie des prérogatives de cette équipe  et qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la prévarication et l’économie de rente,  le propriétaire  s’est vu sommer d’arrêter toute exploitation dudit site.  Mieux, un PV a  été signé entre les différentes parties et dans lequel il était spécifié que  ce dernier ne pouvait reprendre son activité que s’il disposait de  toutes les autorisations nécessaires. Sauf qu’il n’en a absolument pas tenu compte.
Pire, ledit député a choisi de saisir la justice prétextant que sa carrière aurait subi une attaque de la part  de la présidente de la commune Meryem Balghiti, son adjointe Khadija Bribak,  la conseillère Aziza Achkour et quelques ouvriers dont certains d’entre eux auraient été empêchés de poursuivre librement leur travail. Il les a accusés également d’atteinte à autrui et menace.
Pour les personnes poursuivies dans cette affaire, ledit député les a pernicieusement choisies. Il s’agit de 4 conseillères ittihadies et  de 17 habitants du douar  qui ont été condamnés à différentes peines avec sursis. Ils avaient manifesté aux côtés des habitants du douar  de manière pacifique devant les carrières pour dénoncer les dégâts que subit la région et leurs impacts sur la population.
 Pour faire la lumière sur cette affaire, Meryem Balghiti a tenu à rappeler les faits et leur chronologie qui remontent au 16 septembre 2011. Tout en indiquant que c’est un dossier qui a été monté de toutes pièces, puisqu’on a fait appel à des témoins qui n’avaient pas assisté à cette soi-disant attaque contre la carrière, elle a tenu à affirmer que cette affaire s’inscrit dans le cadre de la lutte menée contre toute action politique noble.     “Ce que nous demandons au tribunal, c’est de nous rendre justice et d’étudier avec soin ce dossier, car il est anormal que la victime soit considérée comme coupable et que le plaignant soit mis en cause”, a-t-elle lancé.  Et de poursuivre que ladite société a privé cette commune pauvre d’énormes sommes d’argent et a nui à la santé des habitants en faisant fi de la protection de l’environnement.   Toutes les autres interventions ont qualifié ce dossier de fabriqué et démontré, preuves à l’appui, que toutes les données ont été falsifiées, et du coup justice devrait être rendue.

Libé
Mardi 11 Juin 2013

Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs