Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une campagne USFP dans le respect de l’histoire et de l’avenir de Fès




A Fès, le week-end a été une occasion pour les candidats aux prochaines élections législatives d’élever le rythme de leur campagne. Tout au long des deux journées, les équipes des deux listes de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont été très actives, mais aussi très enthousiastes. Pas de répit, l’heure est à la mobilisation. Il y avait, bien évidemment, tous les militants connus dans la ville, dans la province, mais aussi des sympathisants, qui croient en le projet de l’Union, en sa crédibilité et en ses propensions vers l’avenir. Il ne s’agit absolument pas de la traditionnelle distribution des tracts, ni d’ailleurs de faire connaitre les candidats, tellement les candidats sont connus et reconnus, mais surtout d’un échange et d’un débat ouverts avec les citoyens. Dans les quartiers populaires, comme dans les quartiers résidentiels, une seule devise est de mise : dialoguer avec les gens, en respectant leur intelligence et dans un objectif de les convaincre de la pertinence du programme électoral usfpéiste, mais aussi de la perspicacité des candidats d’un parti  dont les élections n’ont jamais été un objectif en soi, mais juste un moyen pour promouvoir la situation des citoyens marocains sur les plans démocratique et matériel. Une manière de traduire dans les faits, toute une littérature social-démocrate, plongée dans l’équité, la justice sociale et l’égalité de chance. A Narjiss, Bab Ftouh, Doukkarat, Aouinat Lhajjaj, Monfleury, Zouagha... il n'y a qu'un seul discours... celui de la vérité, de la sincérité et de la crédibilité. Sans populisme aucun, la haute mission d’élever la compétitivité de l’économie marocaine et d’augmenter le PIB, de manière à répondre aux véritables besoins des Marocains. Dans les deux  circonscriptions de la province, la concurrence bat son plein, mais, il faut le souligner, rares sont les candidats honnêtes et loyaux.
En fait, les anciennes pratiques relatives à l’achat des voix et à l’engagement de voyous, désormais connus de « baltajias » ne relèvent pas encore du registre du passé. Des vidéos sont diffusées sur Facebook concernant un style « particulier » de mener une campagne électorale de la part de certaines formations, où l’on peut visionner des choses contraires à l’esprit de cette étape politique et contraires au bon sens politique. Les ruelles de l’ancienne médina et des quartiers populaires connaissent encore la prévalence de ce genre de conduite par ceux qui se considèrent « maîtres » de la ville. Dans un univers marqué aussi par des polémiques de mauvais goût, les deux têtes de listes de l’USFP, Mohamed Ameur et Mohamed Chami ne perdent pas le cap, et le navire de leur campagne ne chavire aucunement face à ces vagues de saleté électorale.
En intellectuels reconnus, responsables mûrs et gestionnaires avérés, ils suivent une voie bien singulière dans leurs campagnes. D’abord, ce sont des usfpéistes qui assurent le bon déroulement de la campagne, le programme qui émane des besoins réels reste un produit élaboré d’abord par des militants et experts du parti qui n’ont pas eu recours aux technocrates et experts en la matière qui foisonnent ces derniers temps dans un marché qu’on éloigne de plus en plus de la politique.
Bref, la campagne des deux listes représentant l’USFP augure d’une maturité politique, intellectuelle et morale, que reconnaissent les citoyens. « Nous sommes certes les descendants de Mehdi, Omar et Abderrahim, mais nous sommes aussi des militants de notre temps qui sont vraiment conscients des challenges de l’avenir », assure Karim Sbaii, jeune Usfpéiste et l’un des meneurs de cette bataille électorale dans la ville de Fès.

M-E
Mardi 22 Novembre 2011

Lu 1718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs