Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une bouffée d’oxygène pour le KACM




Le KACM a réussi l’essentiel en s’imposant face à son adversaire du jour , le Chabab d’El Hoceima, par deux buts à zéro lors du match comptant pour la 18e journée du championnat national de football Botola Maroc Telecom 1. Une victoire salvatrice pour les protégés de Hassan Benaâbicha qui traversent une mauvaise passe et qui auraient souffert tous les maux s’ils n’avaient pas remporté ce match.
Pour ce, le CRA peut être très confiant par les derniers résultats enregistrés. Sa prestation n’a pas reflété son niveau habituel et les joueurs étaient pratiquement déboussolés tout au long de la rencontre.
Concernant le match, la première mi-temps n’a rien marqué d’intéressant, si ce n’est le penalty raté pour les locaux par Amimi à la 25e minute. De retour des vestiaires, le scénario n’a pas trop changé, et il a fallu attendre la 65e minute pour voir Baroudi, pour sa première titularisation, donner l’avantage aux siens et les libérer par la même occasion d’une pression qui les accablait depuis plusieurs journées. Dès lors, les locaux semblaient plus confiants et leurs attaques vont se concrétiser par un deuxième but à la 80 suite à un joli coup franc de Sekkat. Cette victoire, si elle ne permet pas encore au club de voir le bout du tunnel, elle va lui donner la possibilité de jouer les matchs à venir avec beaucoup plus d’espoir.
Au terme de cette rencontre, Fouad Sahabi a déclaré que le match était très équilibré et qu’un résultat de parité aurait été équitable, mais que le KACM a su profiter des occasions créées, regrettant qu’un club pareil, avec des joueurs de renom, ne soit pas soutenu par un grand public. Il a ajouté que son équipe doit encore chercher au moins huit points pour se mettre à l’abri, chose difficile vu que cela est l’objectif de plusieurs clubs qui se trouvent dans la même situation.
De son côté, Hassan Benaâbicha a reconnu que l’adversaire n’était pas sous pression, contrairement à ses joueurs qui n’avaient d’autre choix que la victoire s’ils espéraient continuer à jouer le maintien. Et d’ajouter que malgré le penalty raté, les joueurs n’ont pas baissé les bras et qu’ils ont cru à la victoire jusqu’au dernier moment. Benaâbicha a déploré tout de même le nombre de blessés que compte l’infirmerie du club, jugeant que cela handicaperait l’équipe surtout en compétition africaine. Et contrairement à ce que tout le monde attendait, le coach a affirmé que le club jouera sur les deux fronts avec la même détermination.


 

Khalil Benmouya
Lundi 7 Mars 2016

Lu 1728 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs