Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une avocate de Casablanca accuse : Un pavé dans la mare de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la justice




Bahia Menebhi, avocate au barreau de Casablanca, vient de jeter un pavé dans la mare de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la justice. Elle accuse certains de ses membres.
Dans une lettre datant du 23 mai adressée aux bâtonniers et ONG qui font partie de cette instance, Me. Menebhi met ces personnes devant leurs responsabilités en leur rappelant que  l'avocat est l'auxiliaire de la justice et que son rôle est d'aider cette dernière à établir la vérité. Et du coup, aucune réforme de la justice ne peut réussir si ces postulats ne sont pas admis.
L'avocate  leur demande de prendre connaissance auprès du Parquet général de Casablanca du dossier  N° 365PG 2010 qui concerne une plainte pour corruption complété par le dossier N° 7307/2010 ouvert et bloqué par la direction des affaires criminelles du ministère de la Justice depuis novembre 2010.
Me. Menebhi a mis en avant également le dossier n° 1504S/2011 concernant une plainte pour vol de documents au greffe de la Cour d'appel.  Elle les renvoie aussi vers la lecture des articles de presse où l'actuel ministre  de la Justice a été mis au défi d'enquêter sur ces deux plaintes qui restent ouvertes sans qu'aucune mesure d'instruction ne soit diligentée.   Me. Menebhi ne compte pas en rester là. Elle envisage également de déposer une requête devant la Cour suprême pour prise à partie contre le procureur général comme le stipule l'article 391 du Code de procédure civile.
En effet, ledit article édicte dans ses aliénas 1 et 4 que les magistrats peuvent être pris à partie s'il y a déni de justice et s'il y a eu dol, fraude, concussion qu'on pourrait imputer, soit à un magistrat du siège au cours de l'instruction ou lors du jugement, soit à un magistrat du ministère public dans l'exercice de ses fonctions.
Selon l'article 392, il y a déni de justice lorsque les juges refusent de statuer sur les requêtes ou négligent de juger les affaires en état et dont le tour d'être appelées à l'audience est arrivé.

Hassan Bentaleb
Vendredi 25 Mai 2012

Lu 1066 fois


1.Posté par salma al maani / salma.siham@gmail.com le 09/06/2012 06:20
Maitre Bahia, vous aviez du courage à vendre,. Bravo Bravo Bravo.
Maitre j'ai déposé une plainte détaillée contre le procureur du roi, procureur général, magistrats de la ville de Casablanca et PJ aucune réponse. Pire...Maitre des personnalités contre lesquelles j'ai déposé plainte font membre de la commission de "la haute instance du dialogue national sur la réforme de la justice" la preuve que le ministère de la justice fait de la propagande pour fatter les organisations internationales et rien de plus.
Le Ministre Nacini a bougé lorsque j'ai déposé plainte auprès de la .
-USAID (rol division)
-ONU
- Union européenne

(puis-je avoir votre adresse pour me présenter, je veux déposer plainte contre l'état marocain exactement contre le ministère de la justice et celui de l'intérieur)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs