Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une application iPhone pour détecter le cancer




Des scientifiques américains ont mis au point un système connecté à une application smartphone et capable de détecter des tumeurs malignes en analysant des cellules.
D’une fiabilité de 100%, le système mis au point par les chercheurs du Massachusetts General Hospital de Boston aux Etats-Unis pourrait bien “transformer la prise en charge des cancers”. En analysant des cellules, celui-ci est en effet capable de distinguer des tumeurs cancéreuses de grosseurs bénignes et ce, en moins d’une heure. Mais là n’est pas le plus surprenant. Présenté dans la revue Science Translational Medicine, le dispositif est constitué d’un mini-appareil de RMN (résonance magnétique nucléaire) connecté à un smartphone par l’intermédiaire d’une application spécifique développée par les chercheurs.
A partir d’un simple prélèvement de cellules, le système analyse et mesure les quantités de protéines à la recherche de marqueurs spécifiques indiquant la présence d’un cancer. C’est ensuite l’application smartphone qui s’occupe de calculer les résultats et de les communiquer aux médecins. Testée à deux reprises sur 70 patients en tout, la méthode s’est révélée être beaucoup plus précise et rapide que les moyens actuellement utilisés qui demandent au moins trois jours d’attente pour une précision d’à peine 84%. “L’application smartphone est une interface facile à utiliser autant pour le contrôle du dispositif que pour recevoir les données”, a indiqué au Daily Mail le Dr Cesar Castro, l’un des chercheurs.
Pour l’instant, le système n’est adapté qu’au cancer de l’estomac mais il pourrait d’ici peu aussi fonctionner pour des tumeurs du cerveau, de la peau ou des ovaires. D’un coût très modeste, il n’est pourtant pas tout à fait prêt pour un usage clinique. La difficulté réside dans le fait que les marqueurs protéiques ne sont pas toujours présents en cas de cancers ce qui pourrait conduire à de mauvais diagnostics. Au vu de ses avantages, le système devrait tout de même faire son apparition d’ici quelques années.
Les chercheurs américains ne sont pas les premiers à développer un tel concept. Au début du moins, des scientifiques allemands ont en effet présenté le détecteur Handyscope et son application iPhone. Un système qui permet de dépister les signes avant-coureurs d’un cancer de la peau. En utilisant son téléphone, on peut alors repérer un grain de beauté anormal, le photographier et transmettre les informations à son médecin traitant pour un éventuel diagnostic. Pratique et rapide, le système d’un coût supérieur à 1.000 euros n’est toutefois pas très abordable et se destine donc plutôt au corps médical.

Maxisciences
Jeudi 3 Mars 2011

Lu 325 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs