Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une année électorale décisive aux Etats-Unis

Républicains et démocrates pour le contrôle du Congrès




Une année électorale décisive aux Etats-Unis
L'année électorale 2014 aux Etats-Unis s'annonce décisive pour les partis républicain et démocrate, qui cherchent, chacun, à s'assurer une double majorité à la Chambre des représentants et au Sénat en vue du contrôle du Congrès, la toute puissante institution législative américaine.
Le 4 novembre prochain, qui coïncidera avec le premier mardi du mois, est ainsi la date buttoir prévue par la Constitution américaine pour la tenue des élections législatives de mi-mandat durant lesquelles l'ensemble des 435 sièges de la Chambre des représentants seront renouvelés, au même titre que 35 sièges sur la centaine que compte le Sénat, outre la tenue de 39 élections gubernatoriales à travers le pays.
Les républicains, majoritaires actuellement à la Chambre basse du Congrès, chercheront à conserver cet avantage et à regagner le contrôle du Sénat où les démocrates alliés du président Barack Obama bénéficient actuellement de la majorité de vote. Une telle issue permettra au Grand Old Party (GOP) de contrôler les deux Chambres du Congrès, un scénario cauchemardesque pour le président Obama, en plein milieu de son second et dernier mandat à la Maison Blanche durant lequel le chef de l'Exécutif cherche à faire adopter un certain nombre de projets de lois et réformes sociales lui tenant à coeur. Les républicains n'ont en effet besoin de remporter que six nouveaux sièges au Sénat afin d'y regagner la majorité. Un exploit à portée de main, du moins sur le papier étant donné que sur les 35 siège à pourvoir à la Chambre haute du Congrès, 21 sont occupés par des démocrates.
Par conséquent, les élus républicains les plus influents ne cachent pas leur optimisme de conserver leur majorité à la Chambre des représentants tout en reconquérant le Sénat lors des élections de novembre, et s'assurer ainsi un contrôle incontestable du Congrès. Les républicains comptent capitaliser sur le mécontentement général provoqué par les problèmes techniques liés à la mise en place de l'ObamaCare, et grignoter ainsi du terrain politique et électoral aux démocrates lors du scrutin de novembre.
De leur côté, les démocrates, s'ils arrivent à conserver leur supériorité numérique au Sénat, auront besoin de remporter 17 sièges supplémentaires pour regagner la majorité à la Chambre des représentants et contrôler ainsi le Congrès. De l'avis de plusieurs observateurs politiques, il ne s'agit pas d'un objectif numérique irréalisable pour les démocrates eu égard aux précédents historiques en la matière.
Néanmoins, cet objectif risque de s'avérer difficile à concrétiser étant donné la situation politique actuelle à Washington et le degré de mécontentement des électeurs vis-à-vis du parti actuellement au pouvoir. 

Par Naoufal Enhari
Samedi 1 Février 2014

Lu 453 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs