Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une ancienne soldate exhibe des détenus palestiniens sur Facebook : Un scandale similaire à celui d’Abou Ghraïb secoue Israël




Une ancienne soldate exhibe des détenus palestiniens sur Facebook : Un scandale similaire à celui d’Abou Ghraïb secoue Israël
Un petit air d'Abou Ghraib... Comme les GI's posant avec des prisonniers irakiens tenus en laisse dans une prison de Bagdad, une jeune militaire israélienne, Eden Abargil sourit sur les photos. Autour d'elle, des prisonniers palestiniens les yeux bandés et mains liées. Diffusés par un blog israélien Sachim, puis lundi par la télévision publique, les clichés ont provoqué un choc en Israël.  
La jeune femme a posté ses photos avec les détenus, dont elle avait la garde dans une base de l'armée, sur sa page du réseau de socialisation Facebook. Datées de 2008, elles sont sous-titrées «L'armée, la meilleure période de ma vie». Dans un commentaire posté sous l'une d'entre elles, Eden Abargil se demande si un prisonnier «est sur Facebook aussi. Il faudra que je le taggue [que je l'identifie pour faire un lien vers son profil, Ndlr] sur la photo», raconte le quotidien israélien Haaretz.  
Le directeur du Comité israélien contre la torture, Yishaï Menuchim, a stigmatisé dans un communiqué le comportement de la soldate, estimant qu'il «illustre une attitude qui est devenue une norme consistant à traiter les Palestiniens comme des objets et non des êtres humains». Pour l'Autorité palestinienne, «cela illustre la mentalité de l'occupant, fier d'humilier les Palestiniens. Cela doit cesser.»  
Contactée par la blogueuse israélienne Lisa Goldman via Facebook, Eden Abargil lui a réservé une réponse cinglante: «Je ne parle pas aux gauchistes». La journaliste freelance raconte l'épisode sur le site des Observateurs de la chaîne de télévision France 24 et précise que la jeune femme n'a pas supprimé les photos de son compte Facebook: «Elle a seulement changé les paramètres de confidentialité qui permettent d'y accéder».  
La radio de l'armée israélienne a eu plus de chance que Lisa Goldman et a obtenu une interview de la jeune femme. Elle y déclare «ne pas comprendre ce qu'il y a de mal» dans cette affaire. Ces images devaient décrire, selon elle, son «expérience militaire», et n'avait pas pour but de blesser les détenus. Interrogée sur l'impact négatif de ces images sur la perception d'Israël dans le monde, la jeune femme, décrite comme politiquement conservatrice et religieusement orthodoxe par un autre blogueur, répond: «Quoi que nous fassions, nous serons toujours attaqués.»  
Le site internet du quotidien espagnol El Mundo a également réussi à contacter «la jeune femme de 21 ans qui ne quitte plus son domicile à Ashdod depuis lundi». Elle explique: «C'était une plaisanterie. Je n'ai pas fait de mal aux prisonniers, ils sont sains et saufs. Je leur ai toujours apporté de l'eau, de la nourriture et des vêtements. Je n'avais pas l'intention de les humilier, voilà pourquoi je ne présenterai pas d'excuses. Si aujourd'hui quelqu'un doit craindre pour sa vie, c'est moi.»  
Un porte-parole de Tsahal cité dans la blogosphère indique qu'elle risque de passer devant la cour martiale. Pourtant Haaretz souligne, qu'«elle a achevé son service militaire il y a un an. Tsahal n'a donc aucun moyen de l'empêcher de publier ces photos.» Car, comme le précise Lisa Goldman, «les forces armées israéliennes ne permettent pas aux soldats de publier des photos comme celles-ci quand ils sont sous les drapeaux. Si elle avait encore été en service, elle aurait probablement été punie».  
Eden Abargil affirme quant à elle sur le site Elmundo.es avoir reçu un appel des services de l'armée hier matin. «Ils me retirent de la liste des réservistes en me disant que je ne mérite pas d'être avec eux. Je suis très déçue de leur comportement. J'ai donné ma vie et je la donnerai pour cette armée». Officiellement, l'armée israélienne a seulement dénoncé, dans un communiqué, «le comportement honteux de la soldate». Et demandé des comptes aux anciens supérieurs de la jeune femme.

AFP, Reuter, AP
Mercredi 18 Août 2010

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs