Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une alliance à quatre qui n’annonce pas encore la couleur




Durant la semaine dernière, quatre formations politiques nationales ont rendu public un communiqué commun. Il s’agit du Mouvement populaire (MP), du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti authenticité et modernité (PAM) et de l’Union constitutionnelle (UC). Le point essentiel explicite de cet acte politique est l’accord entre ces partis, traditionnellement rangés à droite de l’échiquier politique sur la possibilité de passer au plus vite à des élections législatives. Ils ont même fixé fin octobre comme dernier délai. Ils savaient pourtant que c’était pratiquement impossible, étant donné l’agenda dans son intégralité.
Pourquoi donc ces partis insistent-ils à accélérer la cadence du processus de réformes ? Ils ne le disent pas. Mais, il faut y lire une manière d’imposer des réformes politiques à la va-vite. C’est aussi une manœuvre qui vise à fuir le débat public consensuel. Une fuite en avant. Un parti politique, cela se mérite. Il faut donc retrousser ses manches pour faire face aux nouvelles réalités. La dynamique sociétale actuelle ne peut ni ne doit s’arrêter avec la tenue d’élections législatives.
Le Maroc démocratique ne peut que profiter de cette effervescence pacifique. La corruption, la dépravation, le népotisme, le clientélisme, l’élitisme doivent désormais faire partie du passé. Cela dit, les perdants sont les acteurs déracinés des forces populaires et qui misent encore et toujours sur les notabilités et les liaisons « dangereuses ».
Par ailleurs, la teneur du communiqué des quatre partis reste lettre morte dans la mesure où son aspect moral est banni par leurs pratiques. Ces structures refusent, en effet, la publication d’une liste de candidats dont la durée de vie politique est périmée, étant donné leurs liens avec les cercles de corruption, ou encore ayant des antécédents judiciaires dans des affaires qui ternissent l’image d’un député. Résultat : le communiqué reste un corpus de phraséologie insensée. Cependant, il nous offre bien une information extratextuelle. Et là, l’on a droit à des lectures interprétatives. En fait, l’annonce d’un communiqué à quatre est en soi un acte politique de taille. Il devrait normalement augurer d’une nouvelle alliance. Mais de quelle tendance? Quelle stratégie? Pas de réponse.
Mais, l’on peut lire un mea culpa en filigrane, lorsqu’ils disent : « Le Maroc a besoin d'institutions puisant leur légitimité des dispositions de la nouvelle Constitution reflétant ainsi l'adhésion des citoyens à cette dynamique à travers le choix de représentants comptables de leurs actes ».
Si le Maroc est dans le besoin de telles institutions, c’est qu’il n’en avait pas. Ceci n’a jamais été remis en question par ces partis. Il faut se rappeler qu’il y a juste quelques mois les dirigeants du PAM, à leurs heures de gloire, disaient sans scrupule aucun : «Le train est déjà parti messieurs, ceux qui n’y montent pas maintenant n’ont aucune chance de le rattraper par la suite».
Il s’est avéré que la messe n’est pas encore dite et que le train n’a jamais quitté la gare. Car, la donne a bien changé depuis. Et s’il y a un bienfait du Mouvement du 20 février, c’est bien cette pierre lancée dans ce lac dormant. Maintenant, la question est la suivante : ces partis peuvent-ils assumer une position de droite libérale ? Peuvent-ils survivre à un choix d’opposition ? Si oui, ils vont s’opposer à qui et à quoi ? 

Mustapha Elouizi
Mardi 16 Août 2011

Lu 374 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs