Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une Britannique boucle le marathon de Londres avec des "jambes bioniques"




Une Britannique boucle le marathon de Londres avec des "jambes bioniques"
Si des milliers de coureurs se préparaient depuis des mois au marathon de Londres, l'évènement a représenté bien plus qu'un défi pour Claire Lomas, une Britannique de 32 ans. Cette jeune femme paralysée se trouvait en effet bel et bien sur la ligne de départ grâce à des "jambes bioniques". Un appareillage qui lui a permis de rester debout et de marcher pendant les 42,2 kilomètres du marathon.
"Quand je m'entraînais, il y avait des jours où je me demandais si j'y arriverais", a expliqué Claire Lomas, une ancienne chiropractrice paralysée des membres inférieurs à la suite d'un accident de cheval en 2007. "Mais quand j'ai commencé, j'ai juste pris chaque jour comme il venait, et chaque pas me rapprochait du but", a-t-elle raconté, citée par l'AFP. C'est ainsi les larmes aux yeux mais "aux anges" que la jeune femme a franchi la ligne d'arrivée appuyée sur des béquilles, 16 jours après avoir entamé le parcours. Elle a marché en moyenne un peu moins de trois kilomètres par jour soutenue par son mari, sa fille de 13 mois et ses parents. Des personnalités ont même marché à ses côtés pour l'encourager durant son exploit.
Dans les derniers kilomètres, des centaines de personnes s'étaient rassemblées pour saluer son exploit et des soldats de la cavalerie royale lui ont fait une garde d'honneur sur le Mall, la célèbre avenue qui conduit à Buckingham Palace, dans le centre de Londres. Si la jeune femme ne pourra figurer dans le palmarès de la course qui exige que les concourants finissent le parcours en une journée, une douzaine de participants ont décidé de lui donner leur médaille en hommage à son exploit.
Outre le courage et la ténacité de cette jeune femme, ce défi a également souligné les progrès de la technologie. L'appareil fixé sur ses jambes a été conçu par un chef d'entreprise israélien et coûte pas moins de 43.000 livres, soit 53.000 euros. Celui-ci fonctionne à l'aide de capteurs de mouvement reliés à un ordinateur embarqué. Ceci lui permet de mimer la façon dont les articulations devraient répondre normalement. Une personne paralysée des membres inférieurs comme c'était le cas pour Claire Lomas, peut alors se tenir debout mais aussi marcher et monter les escaliers.
Plus qu'un défi personnel, la jeune femme a d'ailleurs profité de cette course pour réunir plus de 86.000 livres (107.000 euros) destinées à une association qui finance la recherche contre la paralysie provoquée par une fracture du cou ou du dos.

Maxisciences
Vendredi 11 Mai 2012

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs