Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un triumvirat aux commandes pour clore l’année en seconde division Elite

Le CAK, contraint au nul, se fait rattraper par l’IZK et l’UST




Un triumvirat aux commandes pour clore l’année en seconde division Elite
En seconde division, l’euphorie zaïanie du CAK, s’est, semble-t-il, éteinte à Khénifra où encore un record pour ce qui est du public présent a été atteint dans le stade municipal de la ville où une dizaine de milliers de spectateurs s’y est déplacée. 
Mais le résultat nul et vierge n’a pas été à la mesure des ambitions du leader qui s’est vu être accroché par l’USM, un outsider tout à fait prétendant qui mordicus ne s’en est pas laissé conter. Les Fédalis, de ce résultat méritoire, restent à une portée du CAK qui un peu comme dans le dicton «un malheur n’arrivant jamais seul» voit non pas un mais deux lurons, l’IZK et l’UST, vainqueurs respectifs du MCO (3-1) et de la JSKT (1-0), venir lui disputer le fauteuil de leader. Du coup, c’est un triumvirat  composé du CAK, de l’IZK et de l’US. Temara qui est aux commandes de cette seconde série en cette treizième journée. 
Les perdants de l’étape sont incontestablement les clubs tadlaouis, car en plus de la JSKT qui a succombé pour une première fois cette saison, c’est le RBM battu  2-1 at home par la JSM, qui fait la mauvaise affaire. Les Mellalis décrochent à la sixième place en compagnie de leur bourreau du jour et du CODM qui lui, est allé chercher courageusement un nul méritoire et mérité à Aït Melloul devant l’Union locale 2-2. 
Pour ce qui est du hold-up du jour, la victime de ce fait n’est autre que le CAYB défait à Berrechid par les Banlieusards du Rachad Bernoussi qui voient dans ces trois points un bon bol d’oxygène qui les fait respirer un peu mieux au classement brûlant la politesse à des éminences tel d’exemple le MCO qui, de sa défaite à Khémisset, en a débarqué son coach ou l’USMAM accroché par le CODM. 
Comme quoi il n’y a que la victoire qui fait du bien et à ce chapitre, le CC Houara en sait quelque chose puisque le nouveau promu, en son fief à Oulad Taïma, dans une confrontation à six points avec le RAC, s’en est sorti avec les honneurs en disposant 3-1 du club cher à Mendoza. 
Enfin, l’IRT a disposé et même si c’est à Oujda logiquement de l’USMO, une lanterne rouge patentée qui reste scotchée à  ses huit points en treize rencontres. Les Tangérois qui savent bien des choses du ventre mou s’y complaisent de leur dix-sept unités. Bonne année !  

M.J.K.
Mardi 31 Décembre 2013

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs