Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un tour de chauffe de coupes africaines dans les cordes des clubs marocains




Le TP Mazembe et l’Etoile du Sahel sont sur le chemin du WAC et de l’OCK

Les joueurs africains seront d’un grand apport pour le WAC et le KACM en compétitions continentales. Ph: Bahafid
Les joueurs africains seront d’un grand apport pour le WAC et le KACM en compétitions continentales. Ph: Bahafid
Les quatre clubs marocains, WAC, OCK, KACM et FUS, qui seront engagés dans l’édition 2016 des Coupes africaines se sont fixés sur leurs adversaires respectifs à l’issue du tirage au sort effectué vendredi dernier en marge de la CAN des U23 qui a pris fin samedi au Sénégal, avec la consécration du Nigeria aux dépens de l’Algérie (2-1).
En Ligue des champions, les couleurs nationales seront représentées par deux équipes, en l’occurrence le WAC, champion du Maroc, et l’OCK, vice-champion. Bien entendu, au vu des modestes prestations enregistrées au cours de ces dernières années par les clubs du terroir en C1 continentale, l’entame de la compétition pour les Casablancais et les Khouribguis se fera dès le tour préliminaire dont les matches aller sont programmés entre le 12 et le 14 février prochain, tandis que le retour est prévu les 26, 27 et 28 dudit mois. 
Pour ce tour, le Wydad a hérité de l’AS Douanes du Niger, alors que l’OCK aura à donner la réplique à Gamtel de la Gambie. Certes, ces deux adversaires ne peuvent aucunement être catalogués parmi les grosses écuries du football africain mais ils restent des habitués de la compétition et peuvent toujours compter sur leurs expériences en ce genre de matches. Ce qui n’est point le cas, faut le reconnaître, pour les deux équipes marocaines, absentes du circuit continental depuis un bon bout de temps.
Si le cap du tour inaugural est franchi, le WAC, lauréat de cette épreuve dans son ancienne formule en 1992 et finaliste malheureux lors de l’édition 2011, croisera le fer aux seizièmes de finale avec le vainqueur du match qui mettra aux prises les Kényans de Gor Mahia et les Malgaches de CNAPS. Et pour atteindre la fameuse phase des poules, un sérieux obstacle se trouve dans les parages puisque le tenant du titre, le Tout Puissant Mazembe de la RD Congo sera certainement de la partie du moment qu’au seizièmes de finale, il aura à jouer un adversaire dans ses cordes, à savoir Saint-George d’Ethiopie ou le champion des Seychelles.
Quant à l’OCK, qui disputera pour la deuxième fois de son histoire la Ligue des champions, les choses sérieuses devraient commencer, en cas de qualification, dès les seizièmes de finale face aux redoutables tunisiens de l’Etoile Sportive du Sahel, vainqueurs de la toute dernière Coupe de la CAF.
A propos de la Coupe de la Confédération africaine de football, le Kawkab retrouvera ce tournoi qu’il avait remporté en 1996. Les Marrakchis, dont les performances fonctionnent en dents de scie en cette phase aller du championnat local, débuteront la compétition par un affrontement contre le club burkinabé de l’USFA. En cas de qualification, ils auront à jouer par la suite (1/16) les Libériens de BYC 2. 
Pour le FUS, lauréat de la C2 en 2010, il sera exempt du tour préliminaire et sa première sortie africaine est prévue pour le compte des seizièmes de finale face à UMS Loum du Cameroun ou DVO Mongomo de Guinée Equatoriale.
 

Une autre étoile pour Touré
Le joueur ivoirien de Manchester City, Yaya Touré, a été élu vendredi meilleur joueur africain de l'année, pour la deuxième fois, par les spectateurs de la BBC. "Je suis très fier d'être élu footballeur africain de l'année par la BBC et je voudrais remercier tous ceux qui ont voté", a dit Touré, qui a aidé son pays, la Côte d'Ivoire, à remporter la Coupe d'Afrique des nations en février et a fini second de la Premier League la saison dernière avec son club.
Le joueur, âgé de 32 ans, déjà élu meilleur joueur en 2013, et sélectionné sept fois consécutivement, a devancé Andre Ayew (Ghana, Swansea), Sadio Mane (Sénégal, Southampton), Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon, Borussia Dortmund) et Yacine Brahimi (Algérie, Porto).

Mohamed Bouarab
Lundi 14 Décembre 2015

Lu 519 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs