Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un régime riche en fritures lié au plus grand risque cardiovasculaire

L'étude a été conduite pendant six ans auprès de 17.418 Américains de plus de 45 ans




Les amateurs de plats riches en fritures et de charcuteries accompagnés de boissons sucrées voient leur risque de développer une pathologie cardiovasculaire augmenter de 56% par rapport à ceux qui optent pour d'autres menus, selon une nouvelle étude menée aux Etats-Unis et publiée lundi.
L'étude, publiée dans Circulation, le magazine de l'American Heart Association, a été conduite pendant six ans auprès de 17.418 Américains de plus de 45 ans aux Etats-Unis.
Les consommateurs de ce type de régime, typique du sud des Etats-Unis, --poulet frit, tomates vertes et pommes de terre frites, viandes rouges, bacon et jambon-- ont un risque accru par rapport aux quatre autres styles de cuisine examinés, y compris un menu centré sur des plats comme les pâtes, les pizzas, la cuisine mexicaine et chinoise.  "Quels que soient votre sexe, race ou l'endroit où vous vivez, si vous mangez fréquemment des aliments typiques de la cuisine du sud, vous devez être conscients du risque accru de maladies cardiovasculaires et vous efforcer de changer vos habitudes", conseille James Shikany, un épidémiologiste de l'université d'Alabama, principal auteur de la recherche., rapporte l’AFP. Un autre régime alimentaire étudié était riche en légumes, fruits, céréales, yaourt et comprenait aussi du poisson et du poulet.
Le troisième groupe examiné était dominé par le sucre, avec des désserts, du chocolat, des confiseries.
Enfin, ils ont observé une quatrième tendance alimentaire appelée "alcool et salade", dans laquelle les personnes consomment une quantité notable de vin ou de bière et mangent beaucoup de légumes verts, des tomates et de la salade.
Les participants ont été interrogés par téléphone sur leur style d'alimentation, la fréquence et les quantités consommées en moyenne durant les douze mois précédents. Ils ont aussi subi un examen médical.
Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Aux Etats-Unis, 735.000 personnes ont une crise cardiaque chaque année et 120.000 en meurent, selon l'American Heart Association.

Mercredi 26 Août 2015

Lu 340 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs