Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un programme scolaire puant la xénophobie proposé aux élèves néerlandai

Les jeunes Marocains des Pays-Bas sont-ils des criminels-nés ?




Un programme scolaire puant la xénophobie  proposé aux élèves néerlandai
Les Maroco-Néerlandais sont-ils devenus indésirables?  Ainsi et à quelques mois des propos xénophobes et anti-marocains de Geert Wilders, le leader du Parti pour la liberté (PVV), la communauté marocaine aux Pays-Bas a eu droit à une autre surprise plus amère cette fois-ci. Un manuel scolaire d’éducation civique destiné aux élèves du secondaire qualifie les jeunes Marocains de criminels.  
Intitulé «Grandir entre deux cultures» et publié par l’éditeur Malmberg, le manuel a posé aux élèves une question on ne peut plus raciste : « Vous entendez souvent parler des jeunes Marocains. Sont-ils tous des criminels? ». 
Les écoliers devraient à choisir parmi un certain nombre de réponses imprégnées  elles-aussi de préjuges racistes et xénophobes. Ainsi, le premier choix estime que les jeunes Marocains sont des criminels du fait qu’ils sont moins intelligents. Le deuxième, parce qu’ils ont des problèmes avec leurs parents. Quant au troisième choix, il est des plus édifiants, car il considère les Marocains comme des criminels-nés. 
Pire, les mamans d’origine marocaine ou turque sont également pointées du doigt. Une question posée aux élèves demande pourquoi ces dernières donnent moins d’importance à l’éducation de leurs enfants que les mères néerlandaises.   
Des propos qui, apparemment, n’ont pas choqué l’éditeur néerlandais qui défend une méthode d’enseignement voulant inculquer  aux apprenants les différents points de vue  sur l'inégalité, la discrimination ou la criminalité. D’après l’éditeur, cette méthode permet à l’étudiant de prendre au sérieux les problèmes sociaux, tout en les examinant   sous différents angles.
Une approche que  partagent peu de Marocains et de Néerlandais qui se sont insurgés contre l’Etat, notamment le ministère chargé  de l’Enseignement. Le parti de l'Unité a soulevé cette question lors du conseil de la ville de La Haye. Il s’est demandé si les responsables de la ville comptent vraiment adopter ce manuel.  Arnoud van Doorn, le leader du parti, a qualifié l’introduction de ce manuel d’action insensée du fait qu’elle incite à la haine entre les enfants néerlandais et  musulmans.  
La situation semble donc critique pour les Marocains et en dit long sur le sentiment de rejet à l’égard de la communauté marocaine et sur la culture de l’extrémisme qui tend à prendre de l’ampleur. 
Une aubaine pour les politiciens de droite qui en profitent pour inciter à plus de fermeté à l’encontre des étrangers. D’aucuns usent d’un langage indécent et outrancier, au point d’accuser les Marocains de tous les maux dont souffrent les Pays-Bas.  Un discours qui franchit un nouveau pas puisqu’il a réussi à s’introduire à l’école.  

Hassan Bentaleb
Vendredi 12 Septembre 2014

Lu 1400 fois


1.Posté par ben le 21/09/2014 22:19
il y a quelque part une vérité, les parents préviligient les alloc et kinderbijslag aux pays bas, que l'éducation de leurs enfants, c'est malheureux de le dire mais c'est une vérité pour 95% des marocains en Belgique et aux pays bas.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs