Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un programme riche et varié pour le Printemps musical des Alizés

La musique classique à l’honneur du 24 au 27 avril à Essaouira




Un programme riche et varié pour  le Printemps musical des Alizés
Le Printemps Musical des Alizés fera une fois de plus briller Essaouira. Ce Festival de musique classique, qui en est à sa 14ème édition, est devenu un rendez-vous culturel incontournable auprès de mélomanes du monde entier.  «Cette année, l’Association Essaouira Mogador va donner à la musique de chambre et à l’art lyrique un rendez-vous où l’inédit se disputera à l’émotion et où le talent prendra ses couleurs marocaines les plus riches pour le plus grand bonheur des mélomanes les plus exigeants » a précisé André Azoulay, président-fondateur de l’Association.  A ce propos, ce dernier a souligné que  « ce Festival dédié à la musique de chambre est une aventure, mais également une réalité qui va s’exprimer ».  
Cette édition  sera consacrée au thème «Maîtres et élèves», permettant d’associer de grands compositeurs tels que Haydn et Mozart ou encore Brahms et Schumann. Un thème qui permettra de revisiter et de partager les œuvres de ces maestros, relatant des relations intenses et intimes entretenues lors des partages du savoir. 
Le Printemps des Alizés permet incontestablement à la musique de chambre marocaine de s’épanouir, poussant au-devant de la scène des talents nationaux.  Tel fut le cas pour le ténor Abdellah Lasri qui chantait à Essaouira à Dar Souiri et s’est retrouvé propulsé jusqu’à l’Opéra Bastille de Paris.
La talentueuse Dina Bensaid, directrice artistique du Festival, a souligné les différentes particularités de la manifestation.  Ce Festival, démocratisé et   gratuit, se base sur des concerts peu longs, 70 minutes au maximum,  et dans des lieux inédits, à proximité de la population, tels que des églises, rues ou encore riads. De vraies têtes d’affiche internationales sont attendues pour l’occasion. 
En effet, l’édition s’ouvre sur un concert de Claire Désert au piano, Patrice Fontanarosa au violon et Yovan Markovitch au violoncelle jeudi 24 avril à Dar Souiri, trois talents hors pair issus du Conservatoire national supérieur de musique ( CNSM ) de Paris.  Le  Festival  verra défiler de nombreux talents dont les solistes de l’Orchestre philharmonique du Maroc, le trio Michel, Hasnaa et Réda Bennani, le quatuor Girard et entre autres le trio Musica Humana. La matinée « Jeunes talents » du samedi 26 avril sera sans aucun doute émouvante, et laissera place à un concert lyrique et à des interprétations de Brahms, Beethoven ou encore Haydn.
Dina Bensaïd a souligné à ce sujet: «La promesse du festival : laisser s’exprimer librement la musique, hors des salles de concert et des conventions usuelles, pour vous permettre de profiter pleinement d’une proximité avec des artistes généreux, venus partager leur amour des sons. Evasion et poésie, certainement. Emotion, définitivement».
 

Danaé Pol
Vendredi 21 Février 2014

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs