Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un programme de réinsertion au bénéfice des ex-détenus de la prison Boulmharez

Un financement d’activités génératrices de revenus




Un programme de réinsertion au bénéfice des ex-détenus de la prison Boulmharez
D'anciens détenus de la prison civile de Boulmharez à Marrakech ont bénéficié d'un financement d'activités génératrices de revenus (AGR) dans le cadre de leur réinsertion dans le tissu économique et social. 
Fruit d'un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des détenus, l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion et la Fondation Banque populaire, cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de réinsertion socioprofessionnelle intégrée visant l'accompagnement et le suivi post-carcéral. 
Quelque 284.000 DH ont été alloués au financement de projets de 11 anciens détenus (dont deux femmes), retenus après étude des dossiers par la commission de suivi. 
Ces projets touchent à différents secteurs d'activités dont l'agriculture, l'industrie, le commerce et l'artisanat, entre autres. 
Intervenant à l'occasion du lancement de la première phase de cette action de financement d'activités génératrices de revenus d'anciens détenus, le coordonnateur de la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des détenus, Azzedine Belmahi, a souligné que le Royaume a cumulé une grande expérience dans le domaine de la réinsertion des détenus. Le Maroc est cité dans beaucoup de pays arabes et africains comme un modèle en la matière, a-t-il affirmé. 
M. Belmahi a, en outre, souligné que la stratégie nationale de réinsertion vise la lutte contre la récidive et la précarité sociale des détenus à travers l'intégration socioéconomique de cette catégorie. 
S.M. le Roi Mohammed VI accorde une attention particulière à la question de la Réinsertion socioprofessionnelle des détenus, a-t-il ajouté, saluant les énormes efforts consentis par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et le personnel de la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion. 
Les autres intervenants à cette cérémonie ont salué les résultats fructueux de cette stratégie de réinsertion qui a permis la réduction du taux de récidive. 
Ils ont aussi salué les efforts consentis par le Centre de préparation à la réinsertion (C.P.R.) et la commission d'orientation des détenus relevant de la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion. 
A rappeler que d'autres partenaires sont impliqués dans cette stratégie, notamment l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) qui assure l'orientation et l'accompagnement des détenus porteurs de projets. 

Libé
Mardi 31 Décembre 2013

Lu 576 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs