Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un prêcheur de tous les excès et folies parmi nous

Le Saoudien Al-Arifi droit dans le MUR




Une campagne contre le prédicateur wahabiste, le Saoudien Muhammad Al-Arifi a été lancée par des internautes marocains sur le réseau social Facebook.
Invité par le Mouvement unité et réforme (MUR), bras idéologique du Parti de la justice et du développement, Muhammad Al-Arifi prononcera le 25 octobre 2015 au Centre Mehdi Ben Barka à Rabat une conférence sur le thème «Le rôle du Coran dans le façonnement de l’Homme».
«Nous te souhaitons pas la bienvenue au Maroc. Tu encourages les jeunes musulmans à aller en Syrie pour faire le jihad contre leurs frères musulmans, alors que tu envoies ton fils à Londres pour étudier. Tu es hypocrite, poltron et pusillanime. O apôtres de l’obscurantisme, Dieu vous a tous démasqués ! », a écrit un internaute sur sa page Facebook. Un autre a ajouté : «Je crois que c’est un devoir national que toutes les forces politiques, civiles et culturelles dénoncent le fait que le MUR invite un cheikh qui, le moins qu’on puisse dire à propos de ses crimes, incite à la violence. Pis encore, cette association le reçoit dans une salle qui porte le nom de Mehdi Ben Barka, symbole de la lutte pour la paix et la démocratie et coïncide avec la commémoration de sa disparition et son assassinat ». Un autre internaute s’est montré plus pondéré quand il a écrit dans sa page qu’il est partisan de la liberté d’opinion même pour les gens qui ne partagent pas les siennes. Mais il a mis un bémol : «Est-ce sur le modèle de Muhammad Al-Arifi qu’on veut façonner l’Homme au Maroc ? ». Cet internaute a énuméré plusieurs inepties du prêcheur saoudien comme celles d’exhorter l’homme à battre sa femme quand elle désobéit ou que les femmes sont déficientes dans leur raison car elles oublient beaucoup, ou encore que la fille ne doit pas  rester seule dans une pièce avec son propre père de peur qu’il ne soit tenté par le diable.
En 2012, des organisations suisses ont mené une campagne contre la venue à Fribourg de Muhammad Al-Arifi «connu sur YouTube pour avoir expliqué comment un bon musulman peut battre sa femme».
Il est connu également par une fatwa controversée quand il a appelé au jihad du sexe «pour résoudre les problèmes sexuels des combattants en Syrie».
Ce prêcheur avait provoqué un tollé en 2013 quand il a prétendu lors d’un programme télévisé, diffusé par une chaîne des Emirats arabes unis à Dubaï, que le Prophète Sidna Mohammed «vendait et offrait des bouteilles d’alcool à ses Compagnons, sans toutefois s’être servi lui-même».

Ahmed Ajlan
Jeudi 8 Octobre 2015

Lu 1139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs