Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un phénomène qui impacte gravement l’école publique : 15.000 enseignants manquent à l’appel




Le ministère de l’Education nationale manque encore d’enseignants. Un problème qu’il n’a pu résoudre depuis plus de six ans et, précisément, depuis qu’il avait décidé de se délester de ses cadres lors de la fameuse opération de départ volontaire initiée en 2006 sous le nom d’«Intilaka». Lors de cette bérézina, il avait lâché dans la nature pas moins de 13.206 fonctionnaires dont 3.135 professeurs de 1er cycle de l’enseignement secondaire (soit 23,7% des effectifs globaux de ceux-ci), 2754 instituteurs (20,8%) et 2.250 professeurs du second cycle de l’enseignement secondaire (17,04%). Les établissements scolaires n’en sont pas encore revenus puisqu’ils souffrent, nous dit-on, d’un déficit de pas moins de 15.000 postes budgétaires notamment dans l’enseignement primaire. Les zones éloignées et les régions du Sud du Maroc restent les plus touchées même si leurs besoins exacts demeurent inconnus pour le moment, mais ils seraient de loin très importants, à en croire le ministre de tutelle.
En effet, en 2011-2012, le personnel enseignant s’élève à 128.458 dans le primaire, à 56.918 dans l’enseignement collégial et à 44.931 dans celui qualifiant alors que le nombre des élèves a atteint 516.179 au primaire, 107.552 au collégial et 81.234 au qualifiant, soit un total de 704.965 élèves au niveau national.
Cette situation a fait ressortir un ratio élèves/enseignant estimé à 27,3% dans le primaire, à 24,3% dans le collégial et à 19,6% dans le qualifiant ainsi qu’un taux d’utilisation des heures d’enseignement de 96% dans le primaire, 77,7% dans le collégial et de 81,5% dans le qualifiant.
Intervenant devant la Chambre des représentants, Mohamed El Ouafa, ministre de l’Eduction nationale, a néanmoins expliqué que les raisons d’un tel déficit sont à chercher dans la faiblesse des ressources financières du département de l’Eduction nationale et dans la mauvaise gestion du dossier de redéploiement des enseignants. «Cela ne date pas que d’aujourd’hui, c’est le résultat des années durant», a-t-il indiqué.
Mais pour combler ce déficit ou plutôt une partie, le ministre a souligné que  les centres de formation des enseignants mettront sur le marché dès juillet prochain 5934 enseignants dont 3.000 seront affectés à l’enseignement primaire, 2.728 au collégial,  93 au qualifiant et 125 à l’agrégation tout en précisant que l’année prochaine va connaître la création de 8.000 postes.
M. El Ouafa fait allusion aux licenciés qui seront accueillis dans les centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation dont l’accès se fera par voie de concours et qui seront opérationnels à compter du 1er septembre prochain.
Les candidats au concours devront subir des épreuves écrites et orales concernant les lauréats des cycles d’éducation et de formation, et une présélection avant concours pour les licenciés des différentes branches. Les lauréats des centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation seront administrativement classés à l’échelle 10.
Les nouveaux centres sont à même de contribuer, durant la prochaine décennie, au renforcement des capacités de 100.000 enseignants actuellement en exercice, tant sur le plan pédagogique, qu’au niveau d’autres activités scolaires.

Hassan Bentaleb
Mercredi 13 Juin 2012

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs