Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un nouvel opérateur d’ingénierie industrielle s’installe à Casablanca


Les Luxembourgeois veulent accompagner le programme de dépollution des industries lourdes, chimiques ou de transformation polluante



Un nouvel opérateur d’ingénierie industrielle s’installe à Casablanca
Le Maroc vient de faire un pas important en avant  sur le plan du développement de son tissu industriel notamment en ce qui concerne  l’ingénierie industrielle. Cette composante qui représente un enjeu important aussi bien pour les entreprises industrielles que pour la collectivité, vient de voir un nouvel opérateur s’implanter dans le marché marocain.  
En effet, le marché marocain de l’ingénierie industrielle continue, dans ce sens,  d’attirer les opérateurs étrangers.  Après les  géants espagnols «Ecisa» et «Ekos Estudios Ambiantales », les groupes français «CITI Technologies », « Faure Ingénierie » et Fives Group », pour ne citer que les plus récents, c’est au tour du luxembourgeois CPPE (Carbon & Process & Plant Engineering) de créer sa filiale au  Maroc.
 Ce spécialiste du contrôle de pollution des installations industrielles et de la livraison clés en main d’installation, d’élimination des oxydes de soufre et des dioxydes de carbone (CO2), vient de créer une filiale basée à Casablanca. Dénommée CPPE Maroc, cette première entité implantée en Afrique par cet opérateur qui cumule plus de neuf décennies de savoir-faire dans ce domaine, vise à accompagner les acteurs marocains des industries lourdes, chimiques ou de transformation polluante dans leur programme de dépollution telle la réduction d’émissions de CO2. Les industries chimiques et de matériaux de construction se trouvent en première ligne des secteurs visés, sachant que la maison mère luxembourgeoise dispose de solides références en la matière au niveau mondial tels l’indien Mittal (maison mère de Sonasid) et les allemands Basf et Bayer qui comptent tous les deux des filiales au Maroc. CCPE Maroc commence déjà à recruter sur place et devra rapidement atteindre un effectif de 10 salariés, presque tous des ingénieurs hautement qualifiés.

Libé
Mardi 12 Février 2013

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs