Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un nouvel hominidé pourrait conduire à réécrire l’histoire de l’homme




Un type d'hominidé jusque-là inconnu ayant vécu voici 40.000 ans en Sibérie a été identifié grâce à un peu d'ADN retrouvé dans un fragment d'os, révélant l'existence d'une lignée disparue d'ancêtres du genre humain, selon une étude publiée mercredi.
Cet hominidé dont un os de la phalange d'un auriculaire a été retrouvé en 2008 dans une caverne à Denisova, dans les Monts Altaï, aurait vécu à la même époque que des hommes de Néanderthal et des hommes modernes.
Il s'agit d'un type d'hominidé jusque-là inconnu, selon Johannes Krause (Institut Max Planck pour l'anthropologie évolutionniste, Leipzig, Allemagne) et ses collègues qui ont analysé un fragment de son ADN issu de mitochondries, les centrales à énergie des cellules. "Extrêmement surpris" par cette découverte, le directeur du département de génétique de cet institut, Svante Paabo, a estimé lors d'une conférence téléphonique qu'il faut attendre l'analyse du principal génome issu du noyau des cellules, pour déterminer si l'hominidé de Denisova appartient à une nouvelle espèce ou simplement à un lignage différent. Il faut remonter jusqu'à un million d'années dans le passé pour trouver un ancêtre commun à l'hominidé de Denisova, à l'homme moderne et à Néanderthal dont l'ADN mitochondrial a déjà été analysé, expliquent les chercheurs dans la revue scientifique Nature. L'hominidé de Denisova ne descendrait pas du premier groupe hominidé, appartenant à l'espèce Homo erectus, qui avait quitté l'Afrique voici 1,9 million d'années, soit 900.000 ans avant l'apparition supposée de cet ancêtre commun avec l'homme moderne (Homo sapiens) et celui de Néanderthal.
Il serait issu d'une migration de représentants du genre Homo hors du continent africain différente de celles effectuées par les ancêtres de Néanderthal, il y a 300.000 à 500.000 ans, et les hommes modernes, il y a 50.000 ans.
Jusqu'à récemment, on supposait que les seuls représentants du genre humain vivant il y a 40.000 ans étaient les hommes de Néanderthal et les Homo sapiens.
La découverte en 2003 en Indonésie du petit homme de Flores, dont le plus récent fossile date de 13.000 ans, a fait supposer l'existence d'une troisième espèce humaine.
L'hominidé de Denisova qui pourrait représenter une quatrième espèce éteinte, "oblige à revoir l'histoire de la récente occupation humaine en Eurasie", souligne un expert britannique Terence Brown dans un commentaire publié dans Nature.


AFP
Vendredi 26 Mars 2010

Lu 507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs